calcul de parcours
calcul de parcours

Forum/réponse

"Forum Etat des pistes"

Retour vers le forum, cliquez ici !

Attention, évitez tout message diffamatoire et respectez les règles de bonne conduite sur Internet.
Ne confondez pas forum et petites annonces !

Si problème, cliquez sur (appel du modérateur).

 

 

Le sujet : " double poling "

 
à défaut d'avoir de la neige , un petit sujet d'actualité .... : mes interrogations : pourquoi cette ""innovation"" technique n'apparait-elle que maintenant ??? (j'essaie de faire un parallèle avec la "naissance" du skating , mais là je ne vois pas ce qui a récemment changé à la fois au niveau du matériel, de la préparation des pistes ...à même d'expliquer ) ; ou peut-etre que maintenant "musculairement parlant " c'est devenu possible pour une "élite" (et dans ce cas c'est un peu inquiétant, parce que le skating lui est accessible à presque tout le monde) ; va ton vers l'apparation d'un troisieme style (idem natation , on aurait le libre, le classique , le double poling ???? ) ; allez lachez-vous avant Noel sur ce sujet !

vintage le 20/12/15

 
Il y a 20 ans la muscu c'était un peu symbolique dans la préparation du skieur de fond, on pensait que le facteur limitant c'était "la caisse" et la technique donc on ne travaillait presque que cela. Depuis la muscu s'est développée et cela a ouvert d'autres horizons.
Après mythe ou réalité, j'ai entendu dire qu'un très bon coureur Suédois avec eu un accident ou une blessure et qu'il n'avait pas pu se servir de ses jambes pendant plusieurs mois, ne pouvant pas faire grand chose pour s'entrainer il avait fait ce qu'il avait pu c'est à dire muscu des bras et haut du corps. L'hiver suivant il avait pris le départ de la Vasaloppet sans fart, il aurait joué devant une bonne partie du parcours avant de craquer à la fin. Mais cela aurait donné des idées à certains.
Personnellement je trouve cela très moche mais si la fis veut que cela s'arrête ils n'ont qu'à imposer des parcours en conséquence.

pasfanmais le 21/12/15

 
Je ne suis pas pour la modification des parcours, les parcours sont déjà ultra compliqué et sélectif et les rendre encore plus dur notamment en mettant des montées plus dur ferait encore disparaître plus vite le classique car les athlètes feront de la poussée avant et du canard dans la bosse.
Moi je suis pour l'élaboration de zone ou l'athlète et obligé d'utiliser le pas alternatif sous peine de disqualification. Et jusqu'à preuve du contraire et il va falloir encore une 20taine d'année pour me contredire aucun athlète ne peut être efficace sans fart en simulant du pas alternatif.
Voilà peut être la solution.

corentin le 21/12/15

 
d'accord avec Corentin, son explication est simple et logique.

raph le 21/12/15

 
Que devons nous faire dans nos clubs pour les tout jeunes. Le style classique était vraiment l'éducatif de base. Il va falloir organiser des séances de musculation dès l'age de 10 ans avec qu'elles conséquences....?
Sur les parcours en style classique, il faut prévoir des zones (plus spécialement en montée) où la double poussée serait interdite. Sur le matériel il n'y a pas de solution

mimiski le 21/12/15

 
Sinon on laisse faire ça va aussi ! Y a pas beaucoup de course sur la coupe du monde ou c'est possible de partir uniquement en poussée, de plus il y toujours certains qui tentent le coup et d'autre pas ce qui rend aussi els courses intéressante. De plus les résultats montrent bien que les deux "techniques" se tiennent. Par exemple sur les courses distance genre Visma ski classics je trouve que ça rend les courses presque plus intéressantes à suivre. Personnellement j'aime bien l'alternatif, mais comme le dis Manificat, c'est une technique a part entière pas juste de la force. Pourquoi pas laisser certaines courses se courir en pousse et d'autre pas !?

rottefella le 21/12/15

 
Sur le matériel il y a une solution très facile : Fixer une hauteur maximal des bâtons en fonction de la taille du coureur. A mi-épaule par exemple.

baton depelerin le 22/12/15

 
Pour commencer un sujet "regles classique" existe déjà donc merci au modérateur de ce forum d'éviter qu'il y ait des sujets doublons !!
Je reprend ce que j'ai dit le 18/11/15 dans le sujet "regles classique" :
Voilà comment imposer des skis classic fartés au compétiteur : juste avant le départ de la course le skieur doit pouvoir monter une côte sans bâtons dans les traces ! C'est simple non ?!

jejeski le 22/12/15

 
Pas si simple si on est une cruche en fartage et/ou technique. Alors qu'avec des "petits bâtons" pas de double poussée efficace possible et ça laisse à chacun le choix de rater son fartage ou pas...

cruche le 22/12/15

 
jejeski... certainement "simple" pour une boucle de 5km en coupe du monde.... mais une transju ? avec des neiges qui changent ? faut accrocher au départ où c'est plat ? aux ministres ? à la célestine ?
avec 700 personnes au départ ?
sincèrement, ça change quoi dans votre pratique que d'autres fassent de la double poussée ???

koyote le 22/12/15

 
ce qui est intéressant et inédit c'est qu'il semble y avoir çà date un "point d'équilibre" selon le parcours (et la neige ???) permettant de déterminer ce qui est le plus efficace : pour les parcours plats type vasa , avantage double poling , pour les "très vallonnés " avantage classique , mais entre les deux pas évident du tout ( ce qui est perdu en montée en poussant comme un bourrin sera t-il comblé en plat descente ???? ) ; et que ce point n'est pas évident du tout à déterminer "a priori " ( alors qu'entre skating et classique sauf exception neige très froide avantage skating net) ; donc est-ce que la technique, les skis etc ... vont faire qu'a l'avenir le double poling sera le plus efficace partout ou pas ??? ; cela dit dimanche passé Sundby a gagné parce qu'il est le meilleur en ce moment quelle que soit la technique employée ...

vintage le 22/12/15

 
@koyote: ", ça change quoi dans votre pratique que d'autres fassent de la double poussée"
Parce que les populaires qui partent en double-poussée, à un moment ou à un autre, ils fatiguent et, se sentant à l'abri des regards des juges, commencent à skater. Et je l'ai déjà vécu. Alors aucun problème d'être battu par plus fort que soi, mais je n'aime pas les tricheurs sur les listes de résultats.
Et autre problème, les traces ne résistent pas bien au passage des double-pousseurs qui n'en ont pas vraiment besoin. Donc derrière, on se retrouve sans trace à essayer de faire de l'alternatif (et c'est aussi du vécu).
Donc oui, le modeste populaire a tout à craindre de ce style...

jimm le 22/12/15

 
Ai comme l'impression que les "antis" double poling sont contre cette nouvelle façon de classiquer car ils n'ont simplement pas les capacités physiques de faire plus de 2km de plat-montant en double-poussée. Frustration devient donc l'amie d'interdiction. Comme en 1984 avec l'arrivée du skating...

hjanmeset le 22/12/15

 
Pour moi, si la double poussée se généralise sur toutes les courses de coupe du monde, on peut signer la mort du classique. Il n'y aurait plus aucun intérêt à pérenniser cette technique si elle doit avoir exister que grâce à la force du haut du corps et des abdos, le ski de fond c'est les bras et les jambes ! Il faut réfléchir à des solutions. Ce n'est pas une question frustration mon cher hjanmeset, simplement que la double poussée remet toute la discipline en question et notamment le fartage d'accroche qui est le paramètre intéressant du classique qu'on ne retrouve pas dans le skating.

nordwand le 23/12/15

 
Fluor pas fluor, canons à neige pas canons à neige, double poussée, oui, non pour, contre, classique ,le style gaulois comme on disait quand le skate est arrivé
les avis sont très intéressants. Mais voilà cette double poussée va faciliter la vie des entraineurs de clubs, pas de fartage, pas de technique, pas de un, pas alternatif, rien, on pousse et on pousse encore et avec des œillères, on n'a pas besoin de regarder les paysages et les précieux cristaux on fonce et comme la neige se fait rare, musculation en salle, si si c'est sympa en salle avec des enfants!..
Vivement que la neige arrive!..

juraski le 23/12/15

 
Vu l'évolution du classique actuellement, je pense que cette technique va purement et simplement disparaître d'ici 3 ans maximum du circuit coupe du monde et des courses de fédé. On voit bien que les propositions pour lutter contre l'usage unique de la double poussée ne font jamais l'unanimité. Toutes les disciplines évoluent avec le temps, et le temps de la mort du classique est arrivé (je parle bien dans le cadre de la compétition, bien sûr que des millions de personnes continueront à faire de l'alternatif pour le loisir et c'est heureux).

olivier girod le 23/12/15

 
Vu le succès populaire rencontré par les courses faisant partie du circuit mondial Ski Classics, je peux vous assurer que le style classique n'est pas prêt de disparaître. Les gros bras font tout en double-poussée, les bons amateurs 2/3 double et 1/3 diagonal et la grande majorité du peloton quasiment tout en diagonal. Et tout le monde y trouve son bonheur. Pour rappel, il y a une quinzaine d'années la Marcialonga - qui se disputait en skating - était à deux doigts de disparaître. Depuis le retour au classique, la Marcia joue à guichet fermé (les 8'000 dossards vendus en moins d'une heure pour l'édition 2016). Et je ne vous parle pas de la Bierkebeiner ou de la Vasa. On est très très loin d'une marche funèbre du style classique...

hjanmeset le 23/12/15

 
Et avec le manque de neige et aussi le manque de moyens pour le damage, l'heure est peut être de revenir à la trace étroite, faite au scooter.. ou aux mollets.

scoot le 24/12/15

 
Je n'ai pas la chance de pratiquer le ski,mais je suis un inconditionnel de ce sport et regarde toutes les retransmissions relatives à l'alpin et au nordique.Concernant le fond,J'ai bien sur une préférence pour le skating mais je suis complètement scotché par le pas alternatif que je trouve très télégénique et beau à regarder.Nous sommes tout de même nombreux hors massifs montagneux à contempler ces athlètes skieurs de fond et croyez moi,pour le contemplatif que je suis, le double poling ne va pas attirer les foules devant les télévisions.!!!!

foudeski le 24/12/15

 
hjanmeset : c'est quoi le diagonal et pendant qu'on y est pourquoi appelle t on doucle poussée ?? (et non poussée (c'est parce qu'elle se fait avec les 2 bras en simultanée??)....dans ma jeunesse on appelait cela poussée simultanée .....et on parlait aussi de pas de 1 en prenant de l'élan sur une impulsion jambe

inculte le 25/12/15

 
diagonal, double poussée, pas de un, pas de 2, pas de 3, pas de 4, stakning, stawug, siitonen, demi-pas, un temps, symétrique, asymétrique, double danse, alternatif, un-un, un-deux, combiné... on se lance dans un lexique ?

olir le 25/12/15

 
et le pas...de neige c'est comment

jeannot le 26/12/15

 
le pas de neige risque bien d'être l'avenir !

pessimiste le 26/12/15

 
@olir : un lexique est en effet une bonne idée. merci

inculte le 26/12/15

 
Au vu des différentes étapes du tour de ski, on dirait pas tant que c'est la mort du classique au profit des gros bras... C'est clairement les meilleures stylistes du diagonal qui sont devant, comme Sundby, Poltoranin et Cologna qui ont pourtant aussi gagné des courses uniquement en poussée quand le profil le permettait. Ca me parait très bien d'avoir cette variété des profils qui permet de faire le pari de la poussée sur certaine courses.

rottefella le 07/01/16

 
@ rottefella. 100% d'accord avec ton analyse

hjanmeset le 07/01/16

 
Sauf que sur ces pites sinueuses les "pas tournants glissants" sont nombreux !! Au final j'ai vu peu de vrai alternatif ou pas de un....
Pourquoi pas la montée finale du dimanche en classic plutôt que du skate "canard" ?!

jejeski le 07/01/16

 
Johaug elle a même fait du pas tournant glissant alors que c'était tout droit au départ du sprint et ras

toutvabien le 07/01/16

 
pour l'instant....c'est le pas de neige
pourvu que cela dure

jean pierre le 07/01/16

 
Bon, je ne suis pas un spécialiste du style ou de la course.
Mais du "... pas tournant glissant alors que c'était tout droit", ce n'est pas ce qu'on appelait de mon temps du pas de patineur, anglicisé en "skating" maintenant ?
Bon, je sors
Pour le lexique, voir http://goo.gl/1Znz5F ou http://goo.gl/SQcTbT. On y comprends que alternatif (en francais) = diagonal (en anglais, à l'origine).
Amitiés

naif le 08/01/16

 
@naïf. Oui de ton temps on appelait cela du pas de patineur. Aujourd'hui, on appelle ça de l'humour ;-)

hjanmeset le 08/01/16

 
Et voila, avec la victoire de Northug ça va de nouveau discuter de la double poussée ! Même si c'est assez boudin, ça reste quand joli à voir ! Sur ce sprint de Drammen, le fait qu'il y a deux "options" possible à certainement contribué à l'intérêt de la course. Ensuite il y a le problème des pas de patineurs placés "discrètement", mais ça c'était tant des coureurs avec des ski classiques, que skating...

rottefella le 03/02/16