calcul de parcours
calcul de parcours

Forum/réponse

"Forum Etat des pistes"

Retour vers le forum, cliquez ici !

Attention, évitez tout message diffamatoire et respectez les règles de bonne conduite sur Internet.
Ne confondez pas forum et petites annonces !

Si problème, cliquez sur (appel du modérateur).

 

 

Le sujet : " damage des pistes "

 
Suite a certaines décisions politiques ayant pour prétextes des raisons budgétaires , il a été décidé de supprimer ou de damer occasionnellement certaines pistes de ski de fond. Celle-ci situées sur le territoire ouvert et spacieux des Hautes-Combes, forment un maillage important entre les villages et permettent aux fondeurs de parcourir de longues distances.
Comme toutes activités sportives nécessitant des infrastructures et du personnel (terrain de foot, salles omnisports, piscines...), ce sont les collectivités locales qui gèrent et organisent au mieux ces équipements.
Pourquoi le ski de fond doit-il s'autofinancer?
Pourquoi les ventes de redevances doivent-telles être les seules recettes ?
Pourquoi les communautés de communes avec l'aide des départements et des régions, ne couvrent-elles pas les dépenses dues au damage des pistes de ski de fond ?
La pratique du ski de fond reste une activité traditionnelle du haut Jura, elle fait partie de notre patrimoine.

la guienette le 28/02/16

 
On peut se demander ce que deviendrait le célèbre gr20 si on décidait de n'entretenir que les chemins faisant des boucles au départ et à l'arrivée de quelques villages de montagne.
Il me semble bien que les retombées seraient extrêmement négatives pour ces économies en trompe l'œil à l'échelle d'une gestion globale du territoire...

corse le 28/02/16

 
entre un terrain de foot entretenu par des bénévoles du club et le damage à plus de 200€ de l'heure, y a pas photo... apres cela, une piscine c'est vrai que les collectivités réflechissent à deux fois avant de se lancer (À Saint Claude, ça fait 20 ans qu'ils réflechissent encore pour une couverte et préferent que les jurassiens se dirigent à Oyonnax). Les fondeurs ne sont pas majoritaires dans la population qui vote...

titi le 28/02/16

 
Je rejoinds la guienette sur le fait que c'est dommage de supprimer des boucles comme la liaison Pré Fillet ou la combe de Laisia. Du coup, ca perd un peu d'intérêt de venir skier à Bellecombes ou sur les molunes.
Ceci surtout sous prétexte d'économie alors que c'est la misère pour acheter un forfait lorsqu'on vient skier avec une personne qui n'a pas de carte. Et au niveau des contrôles de forfait...euh, il y a un controle des forfaits au fait??
Espérons que la date de fermeture au 13 mars est une blague ...

nicobartabac le 28/02/16

 
Vous pouvez trouver une pétition en mairie des Molunes pour continuer le damage des pistes Laisia et les Molunes.

quinetenteriennarien le 29/02/16

 
le conseil général demande de ne plus entretenir les pistes de ski a partir du 1er mars sauf si compétition
un salarié du conseil général

jean le 29/02/16

 
Allez pas me dire que cet hiver à coûté cher en damage, avec le manque de neige ils ont au moins économisé une bonne quinzaine de jours de damage.
J'espère qu'ils continueront a damer tant qu'il y aura de la neige pour compenser le manque de neige du début d'hiver

nordic man le 29/02/16

 
Moi j'me pose une question:comment font les communes en bord de mer qui,passe un tracteur tout les matins de début mai à fin septembre ,et peut être plus encore, pour que le sable des plages soit propre,personnellement je n'ai jamais payer au un un centime pour aller me baigner, poutant j'ai toujours eu une plage nickel et surveillée. Esque quelqu'un sait comment cela s'organise.? Me tiré pas dessus cet une simple question que je me pose,alors les gâchette facile on ce détend merci

marcus le 29/02/16

 
il est vrai qu'un terrain de foot entretenu par des bénévoles ne coût pas grand chose, qu'en est -il du terrain dans la vallée de St-Claude; coût des travaux 4 000 000 € budget de fonctionnement de + de 200 000€ .
Marcus à vraiment raison, comment font les communes du littoral pour entretenir les plages et ne pas raquetter les baigneurs?

la guienette le 29/02/16

 
@nordic man
Sur notre site du glacier,nous avons au moins autant de jours de damage que l'année dernière si ce n'est plus.......
@la guienette
Faut il donc parler de racket(attention à l'orthographe) pour les skieurs?
En tout cas, je suis fier d'en faire partie.

eric p le 29/02/16

 
Parfois les gens gueulent parce que le dameur est pas passé etc, moi je me demande si nous les vacanciers de l'été,si nous arrivions sur une plage pleine de mégots, papier ou autres détritus,qu'elle serait notre réaction,vers qui à part la mairie irions nous nous plaindre....il doit sûrement y avoir une réponse à ça, esque tout cette entretien est compris dans les impôts? Parmi vous si vous avez des informations à ce sujet, merci d'éclairer ma lanterne

marcus le 29/02/16

 
@Marcus,comparons ce qui est comparable:Valras plage, station balnéaire très moyenne avec 4200 habitants reçoit 40000 estivants en haute saison!Imaginons les retombées économiques !Les Rousses, 3500 habitants!Combien de touristes skieurs de fond en haute saison d'hiver ?
Par ailleurs,4000000€ un terain de foot,je pense qu'il y a erreur!!!!
Pour finir:depuis quand le conseil départemental est-il compétent pour décider du damage des pistes de fond sur nos sites ?

jean claude le 29/02/16

 
pour les 4 000 000€ je vous invite à demander les comptes à la com com ; deux terrains de foot 5& pelouse tout temps) + vestiaires le budget de fonctionnement de 200 000 correspond presque au budget de damage pour les hautes combes auquel vous devez déduire les recettes des badges 130 000 à 150 000€ reste donc de 50 000 à 70 000 €

la guienette le 29/02/16

 
pour le budget du foot
un second terrain à 2.500.000 € pv com com du 3/10/12 page 10 section 8/2
je n'ai pas encore retrouvé le budget du 1 er terrain

la guienette le 01/03/16

 
Eh oui mais le foot n'est pas comparable au ski de fond qui, mis à part pour les jeux Olympiques et encore, est télévisé sur une chaîne gratuite et surtout pas à une heure de grande écoute et si en face y'a un match, le choix des télés est vite fait. le ski de fond coûte de plus en plus cher aux collectivités et pour ce qui est des retombées économiques elles sont surtout dues aux touristes et skieurs tranquilles. Vous êtes certainement des skieurs comme moi et que fait-on, soyons honnête : on arrive, on sort les skis de la bagnole, on ski, on rentre, on les colle dans la bagnole et on va vite à la maison prendre une douche. On fait pas tourner le bar du coin. Et on fait ça pour un prix à l'année relativement dérisoire si on le compare au coût réel du damage, surtout et à cause du skating que nous pratiquons qui oblige à avoir des engins lourds et large pour damer. Une petite dameuse de fond type pb 100 ou Husky de Prinoth c'est 130 000 € à l'achat et ça doit tourner autour des 100 € de l'heure. Et ça fonctionne 3 mois par an et le ratio de gens intéressés par l'activité est relativement faible, même chez nous où pourtant le fond est une tradition culturel.
Donc je regrette les décisions mais ...

soyons réalistes le 01/03/16

 
Faites comme moi, du ski de rando ou de la raquette quand y'a de la neige et sinon du trail ou du vélo, comme ça je coûte rien aux contribuables vu que j'emprunte ce qui existe pour le travail ou l'hiver en hors piste tracé.
Le fond coûte cher aux mairies et si c'était rentable y'aurait des privés qui prendraient ça en charge comme dans l'alpin

juju le 01/03/16

 
@ La Guienette :pour le budget du foot un second terrain à 2.500.000 € pv com com du 3/10/12 page 10 section 8/2 a ce prix là les buts sont en or !
Arrêtez de comparer et d'opposer les sports! Vous trouverez toujours des disparités de traitement malheureusement... Mais c'est vrai qu'il faut les gommer et je vous rejoints sur le damage des pistes ; c'est des économies de bout de chandelle que de ne pas tracer certains secteurs.
Nos élus ne doivent pas oublier que les Savoyards et Haut Savoyards par exemple aiment venir chez nous pour les grands espaces et leurs liaisons alors que chez eux ils en ont marre de tourner en rond.

mister le 01/03/16

 
Fraudait déjà réduire le nombre et les indemnités des élus de ces com com, communes, conseil départemental, pnr, enj, etc etc et là vous pourrez avec l'économie réalisé tracer de belles pistes.

economie le 01/03/16

 
Il y a un article très intéressant intitulé "comprendre l'économie du nordique" dans le nordique mag alpes du sud N°11 page 14 à 19 et il est consultable en ligne avec le lien ci-dessous.
http://fr.calameo.com/read/0045592006a047afcdabd
Il est fait sans parti pris avec le recul nécessaire pour bien appréhender les problèmes du nordique qui ne vont pas aller en s'arrangeant. Et il faudra peut-être faire preuve enfin de pragmatisme pour adapter l'outil aux réalités et non aux désirs.
Il va falloir étudier le ratio nombre de kilomètres damés sur fréquentation et l'adapter en conséquence si on ne veut pas sur certains massifs, disparaître tout simplement.

forez le 02/03/16

 
si plus d'élus faisaient du fond il seraient plus crédibles dans leurs décisions ! et ça leur ferait du bien de prendre l'air !!
Surtout ils auraient une meilleure connaissance des problèmes posés sur le terrain.

louis le 02/03/16

 
Pour mister et forez vous devriez vous pencher un peu plus sérieusement sur les budgets des stations et des com com, vous vous rendrez compte du manque de considérations pour les pratiquants des activités nordiques, assurément il y a manque d'équité entre citoyens les fondeurs doivent amortir les frais de fonctionnement du damage , en est-il de même pour les autres activités sportives ? en salle, en plein air? les impôts des skieurs payent les autres activités sportives pourquoi les autres pratiquants sportifs et même les impôts ne couvriraient pas le damage?

laguienette le 08/03/16

 
Merci @forez pour le lien que tu donnes : article vraiment intéressant.

woody le 09/03/16

 
Ah bon ! Les impots des skieurs paye les chemins des vtt et trails et les routes des cyclistes qui servent qu'a eux ?

juju le 09/03/16

 
Merci Juju de soulever ce point.
Certes les skieurs de fond "ne payent pas pour les autres activités".
Cependant, est-ce qu'on a déjà demandé à des footballeurs/rugbymen de mettre la main à la poche pour l'utilisation des infrastructures ? non
A-t-on déjà demandé à des vttistes, des traileurs/coureurs à pied de mettre la main à la poche pour l'entretien/balisage des sentiers ? non
A-t-on déjà demandé à des cyclistes de payer pour l'entretien des routes ? non

leov le 09/03/16

 
Exact, mais si les terrains servent a certains sports les routes et chemins servent pour les paysans, le bois, pour se déplacer et quand on connait on ce sert pas du balisage et les pistes de fond servent a quoi d'autre cas faire du fond ? ou alors on balise juste les pistes de fond sans les damé comme tu le dis pour le vtt ou les marcheurs

juju le 10/03/16

 
on ne dame plus les pistes dans le doubs a partir du 1er mars
info. conseil départemental

jean pierre le 10/03/16

 
du 1er avril ????

poisson le 10/03/16

 
Personnellement, mais ce n'est qu'un avis personnel.
- Je suis pour une participation financière au damage, sans prendre en compte le cout du balisage, des infrastructures (salle hors sacs…) : les autres loisirs ne cotisent pas pour ce type de service, les skieurs de fond ne devraient pas avoir à y cotiser.
- Je suis pour une réduction des couts de damage : moins de passages, machines moins grosses et moins couteuses.
- Je suis totalement contre le fait de mettre des contrôleurs, encore moins des tourniquets (j'aimerais quand même bien avoir une estimation chiffrée du cout engendré par les salaires des contrôleurs et par la pose et l'entretien des tourniquets?)

leov le 10/03/16

 
@leov on ne goudronne pas la route chaque jour, les cyclistes empruntent l'existant qui permet de se déplacer pour autre chose que les loisirs et les salles de sport ou piscines si elles sont couvertes, servent durant 12 mois et aux écoles essentiellement. Elles sont un maillon essentiel de la vie sociale. Le ski de fond peut en être un pour certaines communes mais n'a-t-on pas trop de pistes damées et de site vu la fréquentation. Ne devrait-on pas si on veut que notre sport vive encore, faire preuve de pragmatisme et regarder le ratio fréquentation/kilomètres damés ? Mis à part quelques sites qui sont blindés, les autres ont un nombre de skieurs au kilomètre dérisoire.
Je crois que l'offre serait à revoir et qu'elle devienne en adéquation avec la demande qui a chuté depuis 20 ans, alors que l'offre reste la même, d'où les énormes difficultés financières des sites. Pendant combien de temps encore nos élus pourrons faire semblant d'ignorer ces problèmes et masquer la réalité ?

soyons réaliste le 12/03/16

 
@soyons realiste. Une politique qui se contente d'ajuster l'offre à la demande pour tout nous amène à une société sans âme... A ce jeu on arrête de financer des pans entiers des arts, de la recherche, de l'éducation, la santé etc etc. Bien sûr on ne peux pas tout financer mais je préfère des choix de politique publique assumés plutôt qu'une politique guidée uniquement par l'offre et la demande. Est-ce que le ski nordique pratiqué sur de vaste domaines est porteur sur le long terme de richesses économiques, écologiques et
citoyennes et sanitaires? Moi je pense qu'il y a beaucoup d'arguments pour dire que oui. Mais ca mérite un débat. Clairement si demain le fond se pratique dans des nordiclands de 10-20 Km, j'arrête et je ne serai pas le seul!

carredelest le 12/03/16

 
Soyons réaliste, d'ou est ce que tu tiens tous tes chiffres ? (nombre de pratiquants notamment). Et effectivement, le ski ne dure pas toute l'année, on parle de 3mois, parfois 4 à devoir débourser un peu d'argent pour le damage. D'autant qu'une fois que la machine a été acheté, ce serait clairement débile de pas s'en servir et l'amortir, non ?
Si tu as raison de voir dans les piscines et infrastructures un maillon essentiel de notre société. Essaie de discuter avec tous les acteurs, je dis bien tous (du dameur au skieur, en passant par les moniteurs, les commerçants ou les hôtels), et peut-être y verras-tu, dans la conservation des espaces nordiques, un intérêt aussi dans la vie sociale.

leo v le 14/03/16

 
Bien sûr que le ski de fond crée un lien social j'en suis persuadé mais toute activité crée un lien social, mais doit-on sous ce prétexte tout balayer sans réfléchir à pérenniser l'existant pourtant si fragile ?
Quant aux chiffres, pas besoin de les chercher, mais tu peux lire les rapports d'Atout France et d'autres si tu cherches à comprendre. je pratique le ski de fond depuis plus de 40 ans et j'ai bien vu malheureusement l'érosion de l'activité même si depuis quelques années elle semble s'être stabilisée un peu. Regarde les courses longues distances sur la France, elles se sont réduites et le nombre de concurrents ... Quand je dis d'adapter l'offre à la demande, je pense que l'on devrait limiter les kilomètres damés sur certains domaines où il faut être honnête, les fondeurs ne risquent pas de se marcher sur les "pieds". On est réputé en France pour avoir des pistes très bien (trop bien) damées. Quand tu parles d'écologie, ne pourrait-on pas imaginer plutôt que partout ou presque avec des boulevards, des autoroutes des neiges faites avec des engins lourds, ne damer certaines liaisons qui permettent de faire de longues distances qu'à minima ? En classique une trace de motoneige suffit non ? Et entre les 130 000 € d'une dameuse et les 15 000 € d'une motoneige, ça laisse de la marge.
On ne construit pas une piscine ou un cinéma dans chaque petites communes. Sur ce sujet il y a des réactions intéressantes, un parle de la piscine de Saint-Claude par rapport à Oyonnax, un autre met un lien avec un sujet très intéressant sur l'économie du nordique, l'as-tu lu ?
Et je suis pour la conservation bien sûr des espaces nordiques mais j'ai peur qu'à ne pas regarder la réalité, un jour ou l'autre, de toute façon, nous serons rattraper par la patrouille et ça risque de faire très mal.

soyons réaliste le 14/03/16

 
On a l'air d'être d'accord sur l'idée de pérenniser la pratique de notre sport fétiche.
Il y a pas mal de petits points sur lesquels je n'ai pas la même vision que toi.
Cependant, un point semble nous unir, je m'explique. à l'heure actuelle, pas mal de skieurs deviennent des "consommateurs".
En effet, c'est un cercle vicieux : cout du damage élevé -> redevance de plus en plus cher -> skieurs payant cher de redevance attendent une qualité de prestation -> stations qui investissent dans de lourds engins, infrastructures -> redevance encore plus cher mais il manque toujours de l'argent (cf prix des dameuses et des infrastructures) -> réduction des surfaces des domaines et des pistes tracées (par souci d'économie
J'ai essayé de résumé à grands traits, mais, grosso modo je vois les choses comme ça.
Ainsi, je suis entièrement d'accord avec toi que, plutôt que d'utiliser un matériel cher, onéreux, de faire s'endetter sur des décennies les stations, pourquoi ne pas :
- damer un seul jour sur deux les pistes peu fréquentées
- utiliser un matériel moins cher et onéreux ?
- tout cela sans supprimer à tout va et réduire les domaines, puisque, malgré une qualité de piste à peine moins bonne, toutes les pistes seront damées au moins deux à trois fois par semaine, que ça soit au ratrack ou au rouleau, peu importe.

leo v le 14/03/16

 
Une petite précision sur ce vaste débat. Le choix d'une grosse dameuse n'est pas toujours effectué pour les raisons que vous pensez. Certes en neuf le prix d'une machine large de type alpin est dans les 40% plus élevé qu'une machine nordique (soit plus de 200 000 euros) mais une machine d'occasion d'environ 4 ou 5 ans avec 4000 heures au compteur, issue de grandes stations alpines vous en trouvez à la pelle sur les parcs des fabricants (kass ou prinoth) pour un prix inférieur à 50 000 euros ht. Maintenant je vous mets au défi de trouver une machine de type nordique (type pb 100 ou husky) relativement récente à moins de 80 000 euros, car sur le marché il n 'y en a très peu, et que les stations font peu d'heures avec (comparé à l'alpin) et ne procèdent pas régulièrement au renouvellement. Certes il n'y a pas que des avantages avec la grosse machine (consommation, hauteur de neige nécessaire,....) mais quand on peut faire du bon boulot en une passe, retravailler certaines pistes qu'une petite machine ne peut pas faire par manque de puissance,.... et qu'au passage on peut "économiser" quelques dizaines de milliers d'euro, je crois qu'un bon gestionnaire à le droit de se poser la question.... Ceci dit ce n'est pas une raison pour abandonner les itinéraires bucoliques et faire uniquement des boulevards !!

dameur le 14/03/16

 
coût d'une dameuse équipe nordique deux traceurs plus peigne fin en finition kass 600: 320 000 euro. changer tout les 5 ans (après la perte est énorme) il ne reste plus qu'a chercher le chiffre d'affaire de votre station.ajouter le matériel de secours, plus scooter(5 ans), plus remorque, plus chalet, plus masse salarial, caissière, pisteur, dameurs,plus mécanicien (prévoir leur remplacement de deux jour de repos),toilette (eau) plus électricité ,système informatique,papeterie, plan de pites....adhésion bulletin météo communication,signalisation, balisage, matériel de mise en sécurité des pistes
Et une tete en haut de tout ça. ceci utilisable 4 mois si tout va bien.Moi je vous ferais bien un forfait journée a 11 euro et peut être que je mettrais des canons a neige juste pour les 15 jours difficile de debut de saision.
Ca fait un joli terrain de foot.

marco le 14/03/16

 
Oui Marco, totalement d'accord avec toi… tout ça semble démesuré, et ça je ne suis pas sur que l'on parle encore de ski de fond.
De mon coté je ne demande pas des toilettes à tous les coins de piste, des boulevards entretenus à la perfection tous les jours, des clotures pour éviter les fraudeurs, des bulletins météos actualisés toutes les demi-journées.
Je n'ose pas me prononcé au nom des skieurs, mais je pense que l'on est plutôt beaucoup à penser la même chose. Un domaine proposant le strict minimum niveau "à coté" (pas de dépenses inutiles), avec des kilomètres tracés plus ou moins bien (allez faire un tour en Norvège, ils savent y faire, pourquoi pas nous ???) une caissière pour les badges et tout ira pour le mieux. Ce sera bingo pour les skieurs, et bingo pour la station qui ne tardera pas, j'en suis certain, à se faire une réputation et à attirer les touristes. Alors, qui ose prendre le pari ???

leo v le 14/03/16

 
Très bonne remarque de dameur sur les coûts d'achat des engins. c'est vrai qu'en alpin les temps de remplacements sont autour des 5 à 7 ans contre 15 ans en fond d'où un parc d'occasion très limités et d'où l'achat d'une grosse dameuse moins onéreux que d'une petite neuve. Quoique chez pb, ils ont fait en rachetant les finlandais de Paana, une petite dameuse.
Un de mes amis qui fait de la rando nordique et plus de fond sur piste me dit que ce dernier est assimilable à présent à de l'athlétisme. C'est vrai que notre sport à totalement changé et lorsque je fais du classique, parfois, je me sens complètement hors du "truc", bine à droite sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute, ce qui peut faire peur au "skieur lambda" à qui l'on vante l'évasion dans la nature ... En course à pied c'est plus agréable de courir sur un chemin que sur une route forestière, d'où peut-être, l'idée comme vous le souligne Leov de moins damer les pistes les moins fréquentées, et sans deux passages d'engin pour avoir sur un domaine du damage sportif/athlétisme et du plus évasion/contemplation ce qui pourrait peut-être aider à amortir les coûts.

soyons réaliste le 15/03/16

 
Pour info, voici les jours de la semaine ou nos pistes de morbier-le glacier seront damées:
mercredi-vendredi-samedi-dimanche
Ceci concerne les pistes du glacier et si la neige est toujours là, celles de la vigne.

eric p le 15/03/16

 
est-ce une impression ou les "restrictions" de damage commencent très tôt cette année? Nous sommes mi-mars, il y a beaucoup de neige (beaucoup plus qu'en janvier) et déjà de nombreux sites annoncent des damages partiels et des fermetures de pistes. Mi-mars, ce n'est pas la fin de saison, il y a encore de nombreux vacanciers, et vu le manque de neige du début d'hiver, on a encore envie de skier!!

anne le 15/03/16

 
@anne
D'un coté, on nous demande d'etre transparent sur le damage à partir du mois de Mars suite à certains post ce que je fais en publiant le message précédent ce matin et d'un autre, on nous reproche indirectement de ne plus damer tous les jours .
Au niveau de notre site, nous n'avons pas arrêté de damer malgré une épaisseur de neige moindre mais un travail d'entretien beaucoup plus conséquent.
Nous avons au moins autant de jours de damage que l'année dernière.
Comme tous les ans à la même période , nous prenons cette décision compte tenu non pas de l'enneigement mais de la fréquentation en semaine particulièrement réduite d'après nos badgeurs.
Il reste quand même 4 jours ou nous garantissons un damage.

eric p le 15/03/16

 
Incroyable... Je me souviens avoir fait "la royale" à Bois Barbu (Vercors) un 8 Mai ! Couru le criterium de la dernière à la Pesse fin Avril. Mais ça c'était avant et la neige transformée était vue d'un bon oeil. Bientôt la saison ne fera plus deux mois. Que dirait un cycliste si on l’obligeait à ne rouler que deux mois... Autant tout arrêter à ce compte. C'est bête, juste au moment où le succès des équipes de France de nordique pourrait relancer l'activité.

carredelest le 15/03/16

 
N'ayant pas skié aux marais cet hiver, j'ai tout de même eu des échos d'irréductible skieurs/dameurs ayant fait des prouesses pour garantir un maximum la possibilité de ski durant cet hiver… Autant dire qu'avec le temps chaotique, on peut remercier toute l'équipe.
Qu'on ne dame pas tous les jours à partir du mois de mars me semble en effet tout à fait logique, la fréquentation étant bien moindre.
Par contre pourquoi (dans le massacre par exemple) arrêter totalement de damer le secteur de la sambine, la piste des tuffes et pire, la liaison pour le village de Lamoura ? deux passages par semaine suffirait au bonheur des personnes qui ont acheté leur badge et skié seulement à partir de février...

leo v le 15/03/16

 
Désolée mais j'en remets une couche... J'apprends à l'instant qu'herbouilly (vercors)ferme le 20 mars ( jamais eu autant de neige de la saison!!) j'espérais une ouverture le week-end de Pâques ...(week-end pas assez fréquenté ??).

anne le 15/03/16

 
@anne
Oui, j'ai vu l'info. J'ai téléphoné à l'ot de Villard de Lans en disant que je voulait venir skier à Pâques et que je voulais être sûr de l'ouverture des pistes. ils m'ont certifié qu'ils traçaient tant qu'il y a de la neige... Je doute. Si Herbouilly ne trace plus j'ai bien peur que ce soit pour rouvrir la route le plus tôt possible...

carredelest le 15/03/16

 
mais c'est quoi le problème ? :les "dameurs" ont-ils des contrats type saisonniers qui fait qu'ensuite ils ont un autre job ? ou est-ce un problème de cout du damage (hors salaire dameurs) ? (et dans ce cas , damer un peu moins souvent en janvier pour garder qq litres de gasoil pur fin mars devrait suffire à régler le point ) ? svp que les pros qui fréquentent ce forum nous éclairent .....

tracagefan le 15/03/16

 
@tracegfan
Et pourquoi moins tracer en janvier alors que le nb de skieurs est au maxi, les chutes de neige fréquentes et que c'est le coeur meme de l'hiver avec la préparation des courses?
Cb de skieurs arrêtent ou diminuent très largement leur activité dès la Transju terminée?
En tout cas, les pistes du glacier sont damées ce jour.

eric p le 16/03/16

 
= Damage au tapis+scooter =
Bonjour, avant-hier matin j'ai pu profiter d'un coup de damage passé au scooter, tirant un tapis, ce qui a drôlement bien amélioré la neige très dure qui n'avait pas été damée la veille. Ce n'était certes pas la qualité d'un bon fraisage, mais j'ai l'impression que le rapport efficacité sur temps/coût est vraiment très bon.
Question naïve : est-ce-que cette technique est très utilisée ? Si non pourquoi ? Je précise que c'était sur un tout petit domaine (mais de grande qualité, bien sûr !).
Merci -gillou

gillou le 16/03/16