calcul de parcours
calcul de parcours

Forum/réponse

"Forum Etat des pistes"

Retour vers le forum, cliquez ici !

Attention, évitez tout message diffamatoire et respectez les règles de bonne conduite sur Internet.
Ne confondez pas forum et petites annonces !

Si problème, cliquez sur (appel du modérateur).

 

 

Le sujet : " a bas les tourniquets "

 
Des tourniquets , des gardiens , des filets, des postes de payage électroniques à l'entrée de nos magnifiques forêts . Espace de liberté , il y a peu , les domaines nordiques deviennent de véritable Disneyland . Qu'en pensez vous ?

alin le 06/03/16

 
Quand tu va à la piscine ,sur un court de tennis,ou à ski alpin, l'acces n'est pas libre ,tu peux te baigner en riviere et skier librement en dehors des domaines!..La faute en revient surement au irrespectueux qui croient que tout appartient à tous le monde ,et bien non, même où on ski ça appartient à quelqu'un.

massif central le 07/03/16

 
Massif central, ne vois-tu pas une certaine nuance ? effectivement, "tout n'appartient pas à touT le monde". Un court de tennis et une piscine sont sur une zone bien délimitée, une commune ou un privé décidant d'y implanter une infrastructure. Il fait payer pour rentabiliser l'investissement, jusque là pas de souci.
Selon toi, est-ce du même ressort que de délimiter, barrièrer, tourniqueter une zone naturelle, qui englobe toutes sortes de propriétés (privées, communales…), de se l'approprier en tant que zone de ski de fond pour faire payer les gens qui y accèdent ?
Je précise que je suis skieur de fond depuis le plus jeune âge, ai fait de la compétition pendant x années, adore aller skier sur des pistes. Mais je préfère encore 1000 fois aller skier sur des pistes tracées au pied, au scooter ou par une toute petite machine plutôt que d'aller m'enfermer dans une zone du type parc d'attraction et tournicoter au milieu d'une densité de skieurs infernale.
Ce qui me gène le plus dans cette politique, c'est l'opulence d'infrastructures métalliques sur des zones naturelles, qui empêchent l'accès à des personnes souhaitant simplement venir se promener (raquettes, ski de fond hors piste, petits skis, à pied…).
En quel honneur ces zones couvrant parfois de grands domaines seraient-elles réservées aux seul skieurs de fonds s'étant auparavant acquittés de leur redevance ?

alin le 07/03/16

 
Je suis en parti d'accord avec ton texte ci-dessus : , "Massif central , .."
Mais pourquoi as tu pris mon pseudo et ecris tu sous mon nom (Alin) ?

alin le 07/03/16

 
j'avoue que je ne pige pas! ce n'est pas moi qui ai écrit sous ton pseudo!..Ce que je voulais dire c'est qu'on utilise un espace qui ne nous appartient pas ,il est mis à notre disposition souvent après d’âpre discutions avec les proprios
forestiers.le gestionnaire à donc le droit de l'autoriser aux seuls usagers qui s'acquittent d'une redevance.Tu rêves si tu penses que que le citoyen respectera les pistes avec un accès libre.Crois bien que je suis le premier à le déplorer!..
Personne ne t'oblige à aller dans ces lieux ,il y a plus d'espace vierge que de zone type parc.J'ai aussi débuté depuis longtemps, 35 ans, et ai vue l'évolution.
Si je paye un service je veux qu'il me soit rendu!..

massif central le 07/03/16

 
Massif central, tu n'oublieras pas d'aller brailler après les gestionnaires de ces sites (pas nordiques pour un sou) le jour ou tu paieras ton badge 300euros l'hiver et ou tu te rendras compte que les pistes ne sont pas mieux préparées. Et où cette soit disant bonne gestion des sites aura fait naitre des monstres industriels et crever à coté des petits sites Ô combien intéressants pour la pratique du nordique, pour nos générations futures de skieurs.
Des tourniquets pour comptabiliser le nombre de passages, pour ensuite répartir les retombées des pass en fonction de la fréquentation. Faut-il être le plus malin du monde pour comprendre que, en plus du nombre de forfait journée moins nombreux vendus sur les petits sites, la plupart des retombées financières des ces badges vont aux grosses structures, on va vers une mort certaine de pas mal de sites nordiques ?
Ou alors peut-être faudrait-il être aveugle pour ne pas voir ce qui se trame…
Je vais avoir les boules, mais alors les boules, le jour où on se retrouve tous à tourner en rond sur 3 ou 4 gros sites dans les Alpes. Avec peut-être un ou deux petits sites qui auront perduré avec l'aide de bénévoles passionnés.

henrijura le 07/03/16

 
Pendant lontemps j'ai skié avec des skis à écailles un peu sur les pistes, un peu hors pistes. je refusais de payer au nom du respect de l'environnement, de l'esprit de liberté attachée à la randonnée à skis. Mais au bout de quelques années il est devenu quasi impossible de trouver des chemins non tracés dans le massif du Jura ou alors ils sont interdits pour respecter la tranquilité des habitants des forêts. C'est une des raisons qui font qu'aujourd'hui je skie presque exclusivement sur des pistes damées (parfois de l'avant veille, aussi). Si on met des tourniquets (la tâche serait rude dans le Jura !), faudra qu'on m'explique où sont les chemins non damés autorisés aux skieurs. Maintenant je ne connais pas la Situation dans le massif central.

carredesejour le 07/03/16

 
et ... je paie la redevance annuelle ski de fond chaque hiver

carredesejour le 07/03/16

 
Quel gachis... nous avons (avions?) des domaines parmi les plus beaux d'Europe, en Km, en diversité etc... loin devant beaucoup de stations autrichiennes ou allemandes qui se vantent d'être les meilleures... Et nos chers "exploitants" s'obstinent à considérer la neige comme un "produit" et les skieurs comme des "clients" à tondre. Ils ne voient pas que leur démarche est ringarde: les gens en ont marre de cette marchandisation sans limite, portée par un discours hypocrite (l'excellence, le service, la sécurité etc...) ils ont besoin de retrouver de l'authenticité et du respect dans leurs activités. Le résultat est que les pistes se vident et que les gens se tournent vers le hors piste, le trail etc...(c'est vrai aussi pour Alpin, du moins pour les locaux...). On s'achemine donc effectivement vers une pratique confinée à des sites "d'excellence" réservé à l'élite et à quelque irréductibles comme moi qui auront peut être encore les moyens. Et tout cela bien sûr sur une saison qui se termine en Mars (ah ... le criterium de la dernière neige fin Avril à la Pesse dans les années 90). Ce modèle ne tiendra pas longtemps! Il me semble pourtant que les retombées économiques, sanitaires, culturelles et éducatives d'une pratique "populaire" du nordique pourraient être bien meilleures pour une région que le modèle soit disant "réaliste" à court terme qu'on veut nous imposer. Quand je parle d'une pratique populaire, je n'exclue ni le haut niveau ni le touriste de passage. On a juste besoin de conserver des tarifs raisonnables, de pistes qui ne soient pas forcément tracées tous les jours comme pour une coupe du monde, de single tracks pour le classique, plus de tolérance pour les skieurs nocturnes (toujours pas de circuits éclairés!), pour les luges, un vrai accueil : pas des tourniquets mais des animations, des gites sympas un peu de bienveillance pour toutes les pratiques du nordique... à la norvégienne quoi... oui, je sais, je rêve...

carredelest le 07/03/16

 
à verser au dossier ... :perso , ma carte annuelle départementale haute savoie = 100€ ; 1 forfait de ski à Avoriaz = 50€ ;donc zéro état d'ame à payer cette redevance pour me faire plaisir toute la saison quand je compare à ce que je dois payer pour m'éclater 2 jours en alpin ... ; après l'utilisation de ces 100€ c'est un autre sujet : c'est comme dans le métro : il n'y aurait pas de fraudeurs , il n'y aurait pas de gardiens, tourniquets etc .. (il y a des pays ou ça existe ...) ; à voir si l'investissement est rentabilisé ou pas ....

relatiif le 08/03/16

 
j'ai été sur le site de Lispach-La Bresse . il n'y a rien à redire sur l'état des pistes mais j'y retournerai certainement pas car pour la 1ére fois j'ai vu des portiques ça donne vraiment pas envie, ça fait un peu Metro. J'espère vraiement que les sites ne vont pas défigurer les accés aux pistes même dans le massif central.

denir le 08/03/16

 
Payer 100€ pour les dameurs et dameuses :-)) ok . Mais de grace , pas de portiques , pas de tourniquets , gardons l'esprit nature et forestier !

alin le 08/03/16

 
Juste en passant :
1/ Le classic entretient la piste, le skating la détruit : anormal et inique de faire payer le mm prix pour ces 2 pratiques.
2/ Redevance annuelle : maintien des emplois ruraux, entretien payasages, lutte contre maladies cardio-vasculaires et obésité ; il faut donc militer pour la rendre déductible des impôts comme cotisation syndicale ou don à association. Et (presque)tout le monde la paierait.Et finis les portiques disgrâcieux.
ps : j'adore le ski, classic et skating.

nordicus le 08/03/16

 
@Nordicus. Avec de telles idées , on va peut-etre voir revenir le demi-pas de patineur...Ca ferait un forfait à 50 %...
T'as d'autres idées pertinentes ?

swix le 09/03/16

 
A tous ceux qui refusent les tourniquets et de payer un forfait, vous trouverez votre bonheur ici :
http://www.skirandonneenordique.com/

alpes le 09/03/16

 
Merci pour ce site de rando nordique, il est super. Nous sommes sur le site "étatdespistes", maintenant que Alpes a fait sa petite blague on peut revenir au sujet ?
En lisant ce sujet et toutes les réactions, j'ai l'impression que finalement, tout le monde ne parle pas du ski de fond avec le même filtre, ce qui fait que personne n'écoute personne.
D'un coté, il y a "l'esprit alpin" que l'on retrouve dans les propos de Alpes. Un ski de fond apprécié pour ses belles pistes très bien entretenues, sur des sites dédiés et bien délimités.
De l'autre, il y a l'esprit "promeneur" qui apprécie le ski de fond pour ses diverses possibilités de randonnées, son envie de grands espaces. De ce que je comprends, le fait de payer ne les dérange pas, par contre la simple idée de voir ne serait-ce qu'un morceau de métal sur leurs parcours favoris les fait bondir.
Finalement, un seul sport, mais différentes visions et différentes pratiques de ce sport.
Comment faire pour contenter tout le monde ?

léov le 09/03/16

 
@léov et aux autres .
Fou de la tête celui qui croit contenter tout le monde et son père.

massif central le 09/03/16

 
@leov. Je ne comprend pas pourquoi on oppose la rando nordique au ski de fond. Ce sont deux plaisirs différents et complémentaires. On se retrouve tous sur le fait qu'on aime pratiquer dans un espace vaste et aussi "nature" que possible et pas dans des espaces clos avec des tourniquets . Les pistes de fond sont tracées sur les routes forestières existantes et il y a peu de création de nouvelles piste. Certe il y a le traçage. Mais l'impact n'est pas si grand. Alors svp cessons d'opposer les randonneurs aux fondeurs ce sont souvent les mêmes personnes!

carredelest le 09/03/16

 
Mince alors je me suis mal fait comprendre. Je suis d'ailleurs entièrement d'accord avec toi sur le fait que énormément de skieurs sont à la fois fondeurs et randonneurs.
Je voulais simplement recentrer le sujet suite à l'intervention de Alpes, sur le problème de l'évolution du traçage et utilisation des domaines nordiques. Je trouvais justement déplacer le fait que ce même Alpes somme les skieurs avides de grands espaces de se tourner vers les parcours de rand nordique. Mais ces même skieurs peuvent tout autant être amoureux des grands espaces en ski de fond, non ?

leov le 09/03/16

 
@leov
Les tourniquets ou contrôles sont à mon avis une nécessité dès lors que la station à certain niveau d'exigence pour la préparation de ces pistes. C'est le cas des Saisies, Savoie Grand Revard, La Clusaz, etc. Et même Autrans ou La Vattay contrôle strictement l'accès au domaine.
Il n'est pas réaliser un entrainement qualitatif, prendre des cours ou même skier en se faisant plaisir si les pistes sont massacrées par les piétons, raquettes, chiens, et dammées une fois par semaine. Après le tourniquet n'empêchent pas les grands espaces ou la balade, les stations citées ci - dessus proposent des bornes et des bornees. D'ou ma proposition skirandonordique pour ceux qui ne veulent pas payer (ex le Troll impressionant de 1,95m déjà lu l'an dernier). C'est loin d'être évident le ski de rando nordique, très technique et pas besoin de forfait.

alpes le 10/03/16

 
Enfin heureusement pas de tourniquet à la Vattay pour le moment !
Quelqu'un connait le coût d'une telle installation ?

louis le 10/03/16

 
C'est effectivement génial la rando nordique, et effectivement l'exigence technique est de mise. elle a des beaux jours devant elle, de plus en plus de monde s'y oriente.
les tourniquets arrêteront-ils les fraudeurs, les chiens ou les marcheurs en raquette ? Pas sur, vraiment pas sur.
Sur des petits sites alpins (La Féclaz, Chamrousse) cela me semble à peu près possible. Passé sur des vastes espaces (plateau du vercors, Jura), impossible de contrôler entièrement.
Pour te dire, à la Vattay (très loin d'être le plus grand domaine du massif jurassien), même avec des moyens importants de contrôles, je t'assure qu'il est extrêmement facile de partir tranquillement par les bois rejoindre la piste sans se soucier du passage au contrôle.
Imagine le jour où les hautes combes, le massacre, le risoux ou encore le Larmont se mettent en tête de clôturer leur zone...

leov le 10/03/16

 
Même aux Saisies, il est facile d'éviter le portillon et les filets! Il suffit de passer par les pistes d'alpins qui ne sont pas clôturer, elles sont damées et pour certaines pas plus pentues que la montée à Palette! Et après, vous pouvez skier tranquillement, il n'y a pas de contrôle sur les pistes! Une douane volante est plus efficaces et plus stressante pour le bandit, qu'un contrôle aux frontières. Ceci dit, avec un pass national, c'est emmerd... donc allez skier ailleurs, il y a de nombreuses zones avec encore un esprit nordique...

bandit le 10/03/16

 
sachant que 1 gars pendant 4 mois avec une bonne vieille dameuse (payee par la mairie)qu'il passe une fois par jour a toujours ete presque suffisant , on peut penser que le systeme de cartes ne sert qu' à d'entretenir les personnes qui la gerent , qui la vendent , qui la contrôlent ,qui posent des tourniquets , qui posent des filets et qui recuperent le benefice s'il'y en a un .

alin le 11/03/16

 
habitant dans le Jura, je n'ai pas frodé une seule saison depuis que le système "badge" a été mis en place, pour le bon déroulement des saisons et de l'entretien des pistes je trouve ça normal.
Par contre j'annonce sans honte ni crainte que, si on en vient même dans le jura à créer un système de tourniquet et des contrôles drastiques, je ne prendrai plus de forfait saison. Au risque de m'enguirlander une ou deux fois avec le contrôleur. Dans tous les cas je ne paierai pas pour l'installation et l'entretien de ces merdes électroniques.

infirmeduhaut le 11/03/16

 
je propose que l'on recycle les tourniquets , portiques, filets ....pour protéger le biotope du grand tétras et le transformer en réserve animalière (avec entree payante )...; comme cela les skieurs auront la paix ... ; reste à savoir comment gérer le parcours de repli 3 au cas (improbable) ou la transorg obtiendait le droit d'y passer ...

tetrafan le 11/03/16

 
Leov à raison (en fait nous étions bien d'accord). Le risque c'est de voir les espaces nordique actuels se restreindre pour devenir des "Nordiclands". Ce n'est pas dans l'esprit nordique, pas justifié sur un plan économique. La plupart des fondeurs payent leur redevance. Le pb est que pour un petit nombre de "petits malins" on risque de beaucoup perdre. En plus comme dit Leov ca n’empêchera jamais la fraude. Ce qui est énervant c'est que sous couvert d'intentions louables et difficilement contestables: la lutte contre la fraude, la sécurité, l'environnement etc... on cherche à favoriser une marchandisation des espaces naturels.

carredelest le 11/03/16

 
J'ai skié aujourd'hui à Cuvery Retor . Pas de barriere ni tourniquet mais un gars sympa à la caisse et au retour on a eu droit au chocolat et gateau gratuit . Que du bonheur apres les expériences stressantes de la Feclaz et autres forets à frics et à tourniqués

alin le 11/03/16