calcul de parcours
calcul de parcours

Forum/réponse

"Forum Etat des pistes"

Retour vers le forum, cliquez ici !

Attention, évitez tout message diffamatoire et respectez les règles de bonne conduite sur Internet.
Ne confondez pas forum et petites annonces !

Si problème, cliquez sur (appel du modérateur).

 

 

Le sujet : " suite kuzmin "

 
@vande : tu n'utilises pas les brosses métal à poils extra-fins pour dégager les farts de base ?
Tu as des vidéos qui montrent (au niveau microscopique) l'impact des différents outils sur la semelle https://vimeo.com/131891091

marcd le 01/04/16

 
ce sont les rotative brosses acier fine / crin. Le résultat serait peut être meilleur avec de l'extra-fin (il faudrait le vérifier sur le terrain). Ceci dit, d'une part, les résultats avec les brosses actuelles sont suffisants, et d'autre part, avec en moyenne une 60aine de paires de skis à racler sur un week-end de compétition, il faudrait changer lesdites brosses extra-fines beaucoup trop souvent.

vande le 01/04/16

 
Vous avez utilisé la brosse ou le rouleau Ptfe kuzmin ?

robert le 01/04/16

 
oui, c'est expliqué sans le sujet précédent

vande le 01/04/16

 
@vande, pour te répondre, une étude scientifique suppose des statistiques sur des données en grand nombre, les autres paramètres étant soient aplanis soient moyennés (technique, force, forme des coureurs, adaptation du ski aux conditions).
Je reconnais que c'est compliqué, chronophage et onéreux.
Pour l'hiver prochain, si je suis encore sur les pistes, je vais continuer à dédaigner le Kuzmin. Le choix des skis et de la structure me semblent par contre intéressants à creuser à mon humble niveau (en plus de la forme et de la technique du skieur, bien sûr). Bon été à tous et toutes ! A l'hiver prochain ... du bon pied !

carredesejour le 01/04/16

 
Je pense surtout honnêtement qu'il faut accepter que la glisse soit la chose a la fois la plus irrationnelle et la plus pragmatique possible :)

vande le 01/04/16

 
à mon avis, la glisse est parfaitement rationnelle, ce sont nos connaissances qui sont trop peu étendues. Il y a sans doute trop de parametres pour que notre raisonnement empirique puisse se développer. le racloir métallique qui a fait tant de mal à Jason Lamy Chapuis, est aujourd'hui plus performant que les structureuses...et demain le ptfe le sera peut etre aussi, et sur une autre neige ce sera l'inverse. L'eau est l'élément le plus mystérieux de la nature, quelle que soit sa forme....à nous de comprendre...

test le 01/04/16

 
"le racloir métallique qui a fait tant de mal à Jason Lamy Chapuis, est aujourd'hui plus performant que les structureuses...". Euh pas vraiment, dans un cas comme dans l'autre par contre...

vande le 01/04/16

 
Une piste pour le mauvais résultat du Teflon : Si l'on revient aux fondamentaux de l'usage du Téflon proposé par Kuzmin ; il peut s'applique par frottement sur une surface plus résistante à l'abrasion /arrachement. C'est bien le cas d'une semelle "fraiche" pure uhmwpe, mais ce n'est le cas d'aucune paraffine.

Si la semelle a été "polluée" par de la paraffine ( en surface et un peu en dilution interne qui ne peut que ramollir la semelle, surtout du fart de base à faible température de fusion ou fart spécial caisson de saturation), il y a de forte chance que ce soit la paraffine qui soit enlevée de la semelle plutôt que du Teflon de la brosse qui se dépose...
Et pour le rouleau, il aplanit beaucoup la topographie de surface et donne de mauvais résultats en condition humide. C'est d'ailleurs pour cela qu'il y a rouleau et brosse. Même l'application d'une structure manuelle ne peut corriger la surface trop lisse produite.

laurent ij le 03/04/16

 
Bonjour,
Allez vraiment jeter un coup d'oeil à la vidéo donnée par marcd :
https://vimeo.com/131891091
Cela vaut le coup.
Manuel

manuel le 04/04/16

 
alors, je n'ai pas de microspcope, mais à l'oeil nu, voilà ce que le résultat peut donner :
http://hpics.li/432c259
c'est juste un constat que chacun est libre de faire, ce n'est pas un résultat. (qui aura lieu lors d'un prochain test)

vande le 05/04/16

 
et les photos du premier test réalisé prise par Olir. On voit que la neige était très sale
http://hpics.li/c32c754

vande le 05/04/16

 
Bonjour,
Merci pour les images. J'aurais une question technique. Lors des tests de vitesse, vaut -il mieux avoir une position de recherche de vitesse ou redressée ?
Il me semblerait que la position debout, bras le long du corps soit plus facilement reproductible qu'une position de recherche de vitesse plus moins moins baissée.
Merci pour vos éclaircissements.
Manuel

manuel le 05/04/16

 
recherche de vitesse, qui outre l'aérodynamisme (dont ont se fiche un peu là), permet d'abaisser le centre de gravité et donc d'être moins soumis aux variations de terrain.
le problème d'une position debout serait que le skieur serait moins stable, avec une tendance à partir sur l'avant ou l'arrière.
pour éviter l'impact d'éventuel petit changement de position, c'est pour ça que chaque test est doublé (2 descentes au total avec changement de skis)
mais généralement quand il y a des différences, elles sont facilement visibles

vande le 05/04/16

 
alors, deuxième série de tests ce matin :
comme la dernière fois, tous les skis avaient étés nettoyés avant toute opération, et une structure linéaire coarse briko appliquée à la fin.
- le racloir kuzmin est plus efficace qu'une mise à plat simple faite en machine
- tant qu'à y être, on a poussé jusqu'au bout, et fait surprenant, le racloir fonctionne mieux lorsqu'il est brossé "standard" (acier + crin) que poli avec la brosse kuzmin à 15000 tours/min (+finition nylon bleu standard)
- à l'inverse, le fait de polir avec la brosse kuzmin (après brossage) améliore très légèrement la glisse quand on applique un produit comparé au brossage standard. c'est à souligner mais la différence n'est pas énorme non-plus.
- le système de racloir est nettement amélioré en appliquant une cera (briko hot) ou un accélérateur (briko hot), et bien amélioré en appliquant un hf (briko hp3 orange 2) et un lf (lp2 orange). Les résultats sont par contre les mêmes entre le racloir seul et un fart de stockage et transport (blanc briko universel).
chacun peut faire ses conclusions, mais pour ma part (sur neige mouillé sale naturelle de printemps), j'ai pu observer que :
- le racloir "+" propose un dessin intéressant qu'il faut compléter évidemment avec une manuelle et un produit si on veut optimiser la glisse
- effectivement, je m'étais trompé, le racloir est plus qu'une simple mise à plat puisqu'il produit un dessin, qui peut être considéré comme une bonne structure "de base", finalement assez profonde au microscope.
- le système de polissage sur meuleuse est "schizophrène" avec une incohérence de résultat sur le terrain, mais à explorer
- lors du premier test, la brosse ptfe ne m'a pas du tout convaincu sur ces neiges, c'était vraiment scotché. peut être dans d'autre conditions ou comme le dit laurent sur des skis neufs qui n'ont jamais vu de fart. à voir, mais à titre personnel et professionnel, je n'ai pas le temps et l'intérêt de poursuivre dans cette option, mais chacun peut se faire son opinion en testant - pour ma part, je pense que pour un skieur amateur qui a peu de paires, le système de racloir kuzmin "+" peut permettre une bonne préparation d'une paire de skis pour les neiges mouillées. si il recherche plus de glisse, il faudra basculer vers des farts fluorés et adaptés, ainsi qu'une structureuse. cela pose la question du nettoyage après coup (fartage, fluorclean, les deux ou rien ?) et surtout de l'effacement de la structure (fartage avec un fart dur, nouveau passage du racloir). attention, cela type la paire pour une neige spécifique à mon avis. - sur les limites du test : pas de comparatif avec un fart type ch adapté aux conditions du jours (bp1 orange ou autre), même si sur ce que j'ai vu par rapport aux autres produits et mes connaissances du fart, il serait un peu mieux que le racloir seul, mais sans non plus une différence folle. (mais cela reste une supposition) - pas de test sur 50 bornes, (donc 400 bornes au total avec 8 paires de ski), je n'avais pas la foi (ni la santé ;) ) - sur les limites du système : combien de fois peut on passer une paire de ski neuve en gardant une semelle ? je vais à l'occasion faire bêtement le test et vous dirai, mais ca va être fastidieux. - il y a d'autres choses à tester pour voir ou non la pertinence du système à haut-niveau, ce que je ferai probablement (quitte à être parti, autant pousser jusqu'au bout) mais je garderai les éléments pour moi car on rentre dans des notions un peu plus précises et je ne veux pas trop les diffuser. toutefois, à partir de là, chacun peut essayer dans son coin et faire sa propre expérience, comme je l'ai déjà dit, rien ne remplace la vérité du terrain :)

vande le 06/04/16

 
alors, deuxième série de tests ce matin :
comme la dernière fois, tous les skis avaient étés nettoyés avant toute opération, et une structure linéaire coarse briko appliquée à la fin.
- le racloir kuzmin est plus efficace qu'une mise à plat simple faite en machine
- tant qu'à y être, on a poussé jusqu'au bout, et fait surprenant, le racloir fonctionne mieux lorsqu'il est brossé "standard" (acier + crin) que poli avec la brosse kuzmin à 15000 tours/min (+finition nylon bleu standard)
- à l'inverse, le fait de polir avec la brosse kuzmin (après brossage) améliore très légèrement la glisse quand on applique un produit comparé au brossage standard. c'est à souligner mais la différence n'est pas énorme non-plus.
- le système de racloir est nettement amélioré en appliquant une cera (briko hot) ou un accélérateur (briko hot), et bien amélioré en appliquant un hf (briko hp3 orange 2) et un lf (lp2 orange). Les résultats sont par contre les mêmes entre le racloir seul et un fart de stockage et transport (blanc briko universel).
chacun peut faire ses conclusions, mais pour ma part (sur neige mouillé sale naturelle de printemps), j'ai pu observer que :
- le racloir "+" propose un dessin intéressant qu'il faut compléter évidemment avec une manuelle et un produit si on veut optimiser la glisse
- effectivement, je m'étais trompé, le racloir est plus qu'une simple mise à plat puisqu'il produit un dessin, qui peut être considéré comme une bonne structure "de base", finalement assez profonde au microscope.
- le système de polissage sur meuleuse est "schizophrène" avec une incohérence de résultat sur le terrain, mais à explorer
- lors du premier test, la brosse ptfe ne m'a pas du tout convaincu sur ces neiges, c'était vraiment scotché. peut être dans d'autre conditions ou comme le dit laurent sur des skis neufs qui n'ont jamais vu de fart. à voir, mais à titre personnel et professionnel, je n'ai pas le temps et l'intérêt de poursuivre dans cette option, mais chacun peut se faire son opinion en testant - pour ma part, je pense que pour un skieur amateur qui a peu de paires, le système de racloir kuzmin "+" peut permettre une bonne préparation d'une paire de skis pour les neiges mouillées. si il recherche plus de glisse, il faudra basculer vers des farts fluorés et adaptés, ainsi qu'une structureuse. cela pose la question du nettoyage après coup (fartage, fluorclean, les deux ou rien ?) et surtout de l'effacement de la structure (fartage avec un fart dur, nouveau passage du racloir). attention, cela type la paire pour une neige spécifique à mon avis. - sur les limites du test : pas de comparatif avec un fart type ch adapté aux conditions du jours (bp1 orange ou autre), même si sur ce que j'ai vu par rapport aux autres produits et mes connaissances du fart, il serait un peu mieux que le racloir seul, mais sans non plus une différence folle. (mais cela reste une supposition) - pas de test sur 50 bornes, (donc 400 bornes au total avec 8 paires de ski), je n'avais pas la foi (ni la santé ;) ) - sur les limites du système : combien de fois peut on passer une paire de ski neuve en gardant une semelle ? je vais à l'occasion faire bêtement le test et vous dirai, mais ca va être fastidieux. - il y a d'autres choses à tester pour voir ou non la pertinence du système à haut-niveau, ce que je ferai probablement (quitte à être parti, autant pousser jusqu'au bout) mais je garderai les éléments pour moi car on rentre dans des notions un peu plus précises et je ne veux pas trop les diffuser. toutefois, à partir de là, chacun peut essayer dans son coin et faire sa propre expérience, comme je l'ai déjà dit, rien ne remplace la vérité du terrain :)

vande le 06/04/16

 
Merci Vande, ça c'est une démarche et une analyse qui fait avancer le "schmilblick".
Reste pour le commun des mortels à surtout tester le système sur d'autres conditions de neige. ;)

olir le 06/04/16

 
Merci pour ce retour.

manuel le 06/04/16

 
Bah oui au fait, c'est possible de savoir ce qui avait scotché Jason aux jeux de... Scotchi ?
Ca aussi ça ferait aussi avancer le schmilblick, car j'imagine qu'il avait de la bonne cera sous des skis choisis et testés tout bien.

trois m le 06/04/16

 
Merci trois m de me donner l'information cruciale comme quoi le souci serait finalement venu de la cera,cet élément n'était pas en ma possession.cela va nous permettre d'avancer pour la suite.

vande le 06/04/16

 
Faut pas le prendre comme ça.
C'est juste qu'on apprend souvent plus des échecs que des succès et que ce serait intéressant pour tout le monde de savoir ce qui a foiré lors de cet épisode triste mais fameux car olympique.

trois m le 06/04/16

 
Salut "trois M" comme tu peux le voir je n'agis pas en anonyme puisque tout le monde dans le monde dans du ski me connais par mon surnom et pas par mon nom...
Je n'interviens pas dans ce forum en general sauf quand cela m'énerve légèrement! Comme lors de propos anonyme dont tu fais forcément parti...
Juste pour te dire toi anonyme "trois M" que si tu veux faire avancer les choses au niveau fédérale, comité, club, ... Investit toi à fond et arrête de te cacher sous un nom!
Pour ce qui es des jo de sochi, tu n'y était pas (dommage tu nous aurais peut être aider (ou sûrement pas car brasser trop d'air...))...
Je ne vais sûrement pas faite avancer ton débat, mais en même temps ce que tu veux c'est provoquer des réactions, tu en aura eu une, deja pas mal mais ce sera la seul, car compte pas sur moi pour développer la polémique ...
A plus

kounet le 06/04/16

 
Si tu veux vraiment pas être anonyme alors pourquoi pas signer de ton vrai nom ?
Tes propos son aussi incohérents que ton attitude.
Si c'est pour dire que tu n'as rien à dire et que tu ne veux pas faire avancer le débat alors ferme la.

trois m le 07/04/16

 
Les trois m c'est pour quoi?
M comme Merdeux, Méchanceté gratuite, et le dernier m : Mini bite en restant anonyme ;)

trois m le 07/04/16

 
Je rejoins l'avis de Kounet et de la Vande.
Je ne vois pas pourquoi tu ramène le sujet Sotchi sur la table ?
D'une part il me semble que l'intitulé du sujet et Kuzmin et non Sotchi.
De ce fait, je te propose donc de créer un sujet annexe sur le forum, sur lequel tu pourras bien-sur débattre avec ceux que ça intéresse.
Bien cordialement

nordic man le 07/04/16

 
Te bile pas Vande, oh non !
.
Mais plus fondamentalement, je suis un parmi des milliers à qui toi et d'autres, mais toi en particulier, donnez tant de plaisir à faire glisser mieux et avec plus d'aisance, que pour l'ensemble de ton oeuvre, je te dis Merci, Mille fois Merci !

grand'pierre le 07/04/16

 
Tout d'abord, Vande, bravo et merci.
A ton avis, si on a une paire de ski standard, avec un état standard, l'application du racloir kuzmin (universel dans mon cas) constitue t-elle une bonne remise à zéro de la semelle?
Sur cette base, l'application d'un swix hf (je cite çà parce que c'est ce que j'ai en stock) améliore t-elle les choses?
Je précise que sur les neiges que je juge difficiles cette année dans les Pyrénées, j'ai constaté une légère amélioration avec l'application de ce fart hf alors que depuis 2 ans j'étais sur le racloir Kuzmin universel et que j'en étais très content.

meteor le 07/04/16

 
@grand'pierre et meteor : de rien, ça doit faire maintenant 5 ou 6 ans que je suis sur le forum, et c'est vrai que j'aime bien les débats (enfin le plupart, je suis toujours horrifié par celui de la transju ;) ) qui s'y déroulent, même si comme tout le monde est passionné, cela s'enflamme parfois !
bon c'est pas "une oeuvre non" plus hein, car honnêtement, le gros du boulot de recherche sur la préparation des skis se fait par essai-erreur, (avec certes une part d'intuition et en s'appuyant sur l'expérience ainsi que quelques données théoriques), et vu que c'est mon métier, je passe beaucoup de temps (avec d'autres techniciens) par rapport à un skieur loisir qui à de plus autre chose à faire. sur ce que j'en sais, il y a des données qui se recoupent, quelques constantes, mais finalement pas de règles, voire parfois pas de logique (ce qui peut surprendre certains "scientifiques" du forum). j'essaye simplement de faire partager ce qui peut être utile aux skieurs "lambda" (ce n'est pas péjoratif), sans rentrer trop dans le détail (cela paraît logique que je ne balance pas sur internet certaines méthodes ou produits). après, je comprends que kounet s'énerve, le premier post de trois m donnait l'impression d'être gratuit, provocateur et finalement sans rapport avec le sujet et sans intérêt, d'autant qu'il y en avait eu un dans le genre il y a peu. bref, fin de la parenthèse :)
@meteor : pour le moment, la seule chose que je sais est que en condition humide, l'outil "+" permet une préparation de base intéressante. je ne sais pas si cela vient de la mise à plat ou de la structure qu'il produit (même si je penche pour la seconde option) ou des deux. concernant l'outil universel que je ne connais pas, peut être que le résultat serait dans la même veine sur une neige moins transformée. dans l'idée que tu avances, cela peut être intéressant sur la papier. sur ce que j'ai vu et ce que tu me dis, le fart améliore effectivement l'outil, et ton ressenti rejoint le test que nous avons fait. Après comment procèdes tu après avoir skié ? tu nettoie ton hf pour en remettre ?

vande le 07/04/16

 
non je ne nettoie pas.
en fait je suis un skieur très lambda, qui auparavant appliquait du fart lf et qui depuis 2 ans ne faisait que deux passages racloirs Kuzmin u par saison.
C'était pratique...
Seulement j'ai constaté que mon racloir u s'usait et donc j'en ai commandé un autre (en Suède).
C'était long à arriver et certains commentaires de fans exclusifs de kuzmin m'ayant passablement énervés, par esprit un peu bête, je me suis dit "et bien puisque c'est comme çà, je vais refarter".
c'est con, mais c'est comme çà.
J'ai donc acheté chez du fart swix hf 12combi (en fait consiste en deux plaques de 20 g chacune de hf7x et hf8x) que j'ai appliqué avec parcimonie car c'est cher pour un lambda (39euros/40g)sur des semelles précédemment raclées (avec mon racloir usé) et c'est là que j'ai constaté que çà glissait mieux.
Je n'avais plus besoin de pousser et je sentais bien qu'en fin de pas, çà glissait encore alors que çà s'arrêtait presque avec racloir seul.
Je précise que dans les Pyrénées on a presque toujours eu des neiges fraîches, de printemps, molles dans le sens qu'on s'enfonçait trop.
Depuis çà s'est encore réchauffé et après une centaine de km j'ai mis du hf10.
Là j'ai moins vu d'amélioration.

meteor le 07/04/16

 
oui je rectifie: "je n'avais plus besoin de pousser autant et tout le temps et je constatais plus de temps de relaxation par pas"

meteor le 07/04/16

 
je vois la démarche ;)
alors concernant le hf10, c'est probablement car cela revient à mettre de la margarine sous les skis tellement c'est gras^^. j'exagère bien sûr, mais c'est loin d'être le fart le plus efficace de chez swix, et le plus efficace toutes marques confondues sur les neiges mouillées. honnêtement, le orange 2 briko est vraiment une valeur sûre la dedans

vande le 07/04/16

 
la critique est facile, l'art difficile mais je cautionne tout de même trois m : c'est aussi facile de s'énerver et balancer un truc du genre "si vous êtes si malin venez à notre place" mais sans critique aucune je vais reposer la même question que lui car vous ne donnez toujours pas la réponse : qu'est-ce qui n'a pas fonctionné pour jlc aux derniers jo au niveau de la glisse ?

warrior le 07/04/16

 
Moi j'avais entendu parle que Jlc avais décider d'emmener ces grand chavin qu'il avais quand il était petit en mettant une sérigraphie Salomon, tout Ca parcequil avais gagner une course dans le jura avec, il avais confiance en cette paire de ski!
Mais les écailles étaient trop profondes pour les conditions de neige Russe...

warrior le 07/04/16

 
@warrior, c'est simplement qu'il y a des manières de dire les choses.
concernant les jo, ce sont des pojnts (techniques ou non) dont je ne vois pas l'interêt de divulguer.
de manière générale, quand il y a des problèmes de glisse, bien sûr que l'on cherche à identifier le problème, et d'apprendre de nos erreurs. parfois on y a arrive, parfois c'est plus délicat car il y a de nombreux paramètres pas toujours facilement identifiables. (j'en reviens au caractère irrationnel que l'on doit accepter)
il faut savoir que les protocoles de test sont toujours les mêmes, afin justement d'identifier un éventuel problème. alors pourquoi parfois on se retrouve avec des gros skis, parfois ça ne marche pas ? le jour ou tout va bien, on a été à la fois bons et en réussite, et le jour où cela ne marche pas, on a été moins bon et avec moins de réussite, tout simplement

vande le 07/04/16

 
faux warrior, c'était des kneissel :)

vande le 07/04/16

 
d'ailleurs cette année, que ce soit en fond ou en biathlon, il ne me semble pas avoir "vu" (sur eurosport ...) de skieurs vraiment plantés quelle que soit la nation ; sans doute que toutes les nations se "professionnalisent" et parviennent à un niveau très proche ?

forumfan le 07/04/16

 
C'est là qu'on voit le problème principal de ce forum.
Il n'y a pas de modération, car on a encore divergé du sujet initial qui pourtant en intéresse plus d'un.
L'absence d'inscription permet à un gars qu'il s'appelle warrior ou trois m, de venir troller, avec son jlc, dont personnellement, depuis sa dernière course (un relais où il a été lamentable par rapport aux autres et où il n'a pas eu un mot pour les autres relayeurs) je ne souhaite plus entendre parler.
A moins que cette personne ait un compte personnel à régler?
Franchement c'est pénible.
Saint-Claude que fais-tu?

meteor le 07/04/16

 
@vande
vous avez utilisé quoi comme racloir kuzmin : le plus de 2011 (011), le plus de 2014 (014) ou le nouveau plus (017). D’après kuzmin, ils sont progressivement devenu de plus en plus agressif (profond).

J'ai le + 014 et je trouve la structure crée plutôt assez fine...et sur les neiges humides, si je ne rajoute pas de structure manuelle, il y a un effet de succion terrible.
Merci pour vos tests qui confirme que la structure crée n'est pas pire. C'est intéressant pour des gens qui veulent rafraîchir de vieux skis, des skis d'entrainement ou des skis courses qui ont bouffé trop de cera.
Sinon le racloir peut s'utiliser (fortement) 30 ou 40 fois avant de voir descendre dangereusement le niveau de la rainure centrale. Cela laisse de la marge !
Je l'utilise quasi systématiquement pour reset la semelle avant de tester des combinaisons de structure manuelle.

marcd le 07/04/16

 
Bonsoir,
j'aurais besoin d'un petit retour malgré ce long message.
Etoile des Saisies de cette année
Skis Madshus d'il y a 16 ans, très souples de vrais bombes d'habitude sur neige humide molle.
Une structure Kuzmin universelle avec en plus une v cassée (0.75 ou 1mm) Swix et une linéaire 0.5 mm de la fix au talon.
La veille aux Glières, fart hf 7, très bonne glisse.
Pour les Saisies, hf 7, et pour être certain de bien glisser, une céra noire indéterminée Toko d'il y a 10 ans. La céra a été passée au fer, puis au liège, une structure (la même que plus haut) avant d'être brossée au crin.
J'étais scotché, dans les descentes de la Palette, couché sur les skis, tous le monde me passait.
Une erreur de Céra peut-elle provoquer une telle catastrophe ?
Merci à vous.

manuel le 07/04/16

 
On sort du sujet mais j'ai utilisé cette cera noire (en melange) au Glières avec une très bonne glisse..

beni le 07/04/16

 
@celui qui prend mon pseudo, arrête de te faire passer pour moi, choisis-toi un pseudo si tu veux faire des vannes pourries

warrior le 07/04/16

 
Excuse d'être vexé mais pour une fois que je dis quelque chose d'intéressant et marrant que ca m'a vexé que tu prenne mon pseudo!
Je devrais plutôt te remercier

warrior le 07/04/16

 
@manuel : ça doit être le streamline vieille neige (avec un bouchon gris?). Je ne sais pas ce que ça vaut maintenant mais je suppose que c'est pas non plus devenu nul,car c'était un bon produit "a l'époque".
Le souci vient je pense plus des skis ou de la structure sur le coup

vande le 07/04/16

 
Dans la méthodologie, tu as passé la strctureuse avant de brosser ta poudre ?
A titre personnel,Je te conseille de laisser tomber l'opération de "relever" la cera au liège, dans la plupart des cas ça n'amène pas grand chose et ça prend du temps pour rien.

vande le 07/04/16

 
Bonjour,
La céra, c'était une Streamline "old snow", légèrement noire, livrée dans un petite boite carré à l'interieur d'une grosse boite pour faire plus gros !.
Pour les structures, j'ai passé la structureuse avant de brosser la cera à la brosse crin.
Pour le liège, je pensais que cela évitait de trop chauffer le ski. Je collais la poudre au fer rapidement et j'insistais un peu plu au liège.
Mes skis vont vraiment bien dans ces neiges molles et chaude d'habitude. Je ne comprends pas ce qui s'est passé.
Merci pour tes conseils en tout cas.

manuel le 08/04/16

 

Juste pour rappeler les conclusions de la thèse de Kuzmin, que j'ai mentionnés il a déjà bien des années....et dont la lecture (ou la relecture) est toujours intéressante.
- La finition à la meule circulaire est loin d'être optimale. De plus l'état de surface n'est pas terrible (fibres).
Je pense qu'il y a beaucoup à trouver dans le domaine des structures. Structures différentes de ce que produit une meule circulaire qui ne sont jamais que des petits traits successifs longitudinaux.
Les structures optimales semblent être beaucoup de linéaire et un peu de transversal. La meule produit sans doute trop de transversal. Chaque début et fin d'un trait de coupe est du transversal.
- Les farts fluorés améliorent la glisse, pour un certain temps.
Mais ce qu'il ne faut pas oublier et que les différents tests (faits par kuzmin et plusieurs autres personnes en suède) montrent est que après ce "certain temps" les skis fartés glissent moins biens que les skis non fartés.
Il faudrait donc faire le bilan sur une course entre la distance où l'on glisse mieux et celle ou l'on glisse moins bien.
- Adapter la dureté du fart à la dureté de la neige est inutile. Car hors du domaine du ski, plus c'est dur (et hydrophobe) et mieux ça glisse. Il n'y a objectivement aucune raison pour laquelle
il devrait en être autrement sur des skis.
Je pense que plus on se rapprochera de l'état de surface optimum à chaque situation grâce à des nouveaux outils qui produiront autre choses que les fameux petits traits de coupe de la meule, plus on devrait se rendre compte que cette adaptation est inutile. Ou alors on découvrira un nouveau phénomène physique qui expliquerait une nécessaire adaptation. A suivre...

laurent ij le 08/04/16

 
Ben écoute Laurent, la théorie c'est beau, mais vas skier ces jours ci. Tu mets un hf4 sous un ski, et un hf8 sous l'autre, et tu verras bien ce qui va glisser le mieux...
Tu peux remplacer par du ch si tu es contre le fluor ça ne changera pas grand chose à la différence d'ailleurs...

alex le 08/04/16

 
Pour compléter les propos de Laurent, disons que c'est un peu plus "complexe" que cela
- il existe plusieurs types de meules plus ou moins dures
- a l'instar d'une structure manuelle, il existe de nombreuses combinaisons de dessins, presque infinies selon les paramètres avec lesquelles on joue. Aussi,le système "beaucoup de linéaire et un peu de transversal" n'est pas systématiquement valable.
- et comme le dit Alex, un fart type hf8 va mieux qu'un fart type hf7 sur des neiges mouillées, et inversement. Force est de constater qu'il y a donc un lien entre la dureté de fart et sa performance/adaptation

vande le 09/04/16

 
quelle est la différence entre le hf7 et le hf 8?
je ne pense pas que ce soit uniquement la dureté, si?

tut' le 09/04/16

 
Effectivement il doit y avoir une différence d'additifs. Je ne sais pas si c'est la poule qui fait l'oeuf (les fabriquant cherche a produire un fart plus tendre en condition mouillée) ou l'inverse (les additifs rendent le fart plus ou moins gras) mais il faut constater que tous les farts n'ont pas la même dureté selon la neige (idem pour les poudres en général)

vande le 10/04/16

 
Déclaration de Maurice Manificat à propos du skiathlon de Lathi "..mes skis de skate perdaient en glisse plus vite que ceux des norges, je n’aurais pas pu faire le podium.."
On voit bien que la glisse sortie du camion de fartage et la glisse dans la durée sont deux enjeux différents, même sur 15km.
Donc Alex, je te retourne le compliment ;
Améliore l'état de surface de tes semelles avec un bon outil et puis fait le vraiment le test ces jours-ci hf4 contre hf8,
sur 15km. Il se pourrait bien que tu aies des surprises.
Bon allez, je vous dis à l'année prochaine.
Ou pas...
car je vais réduire drastiquement le temps passé devant l'écran.
C'est mauvais pour le dos et pour la sérénité.

laurent ij le 12/04/16

 
"On voit bien que la glisse sortie du camion de fartage et la glisse dans la durée sont deux enjeux différents, même sur 15km."
c'est exact. par contre, en amont, les produits et applications sont testés sur une longue durée qui correspond à celle de course, personne à haut-niveau ne balance un produit ou une structure sur une paire de skis de course sans avoir testé l'usure.le sous -entendu est donc inexact.
après, tout est affaire de compromis, et comme je le disais, des fois on est dans le juste et des fois non. l'usure ou l'encrassement en sont deux parmi d'autres.

vande le 12/04/16

 
Il n'y avait pas de sous entendu.
juste un rappel des deux aspects de la glisse avec un cas pas théorique et vérifiable, car on pense que je suis trop dans la théorie. ;-)

laurent ij le 12/04/16

 
Oui.ceci dit une perte de glisse peut aussi venir de la structure (je ne fais pas forcément de remarques par rapport a cette course la)

vande le 12/04/16

 
Le temps que vous devez perdre, Vande et Laurent ij, à vouloir absolument avoir raison et à prendre le dessus sur l'autre. Plutôt que de jouer à "c'est moi qui ai la plus grande" derrière votre clavier et sur ce forum, continuez à skier pour votre plaisir, à farter pour votre plaisir.
à force de voir vos débats interminables (que je ne prends même plus le temps de lire, tant ils deviennent inintéressants et contre-productifs), on se demanderait presque ce que vous avez à y gagner… j'ose espérer que ce n'est pas pour votre petit business, dans quel cas vos jeux d'enfants en deviendraient encore plus pitoyables.

exaspéré le 12/04/16

 

Peut ont être exaspérée par quelque chose qu'on n'est pas obligé de faire ?
L'aliénation volontaire, Voila un beau débat philosophique qu'il te faut démarrer dans un fil ad-hoc.
La lecture via un prisme négatif ou positif pourrait être aussi un sujet intéressant.
Mais je te suggère de trouver un autre forum plus en rapport avec ta hauteur de vue, ici on est trop rase moquette, trop rasoir.
L'outil de coupe est trop grossier. le film d'eau est trop fin. On manque de structure. On peigne la girafe au lieu d'aller se brosser.
On est vraiment désolé de ne pas être à la hauteur de tes attentes.

laurent ij le 12/04/16

 
alors déjà, je pense que depuis quelque temps, le "ton" est redescendu, ce qui n'est pas plus mal d'ailleurs.
même si on a des avis opposés, ce n'est pas tant avoir raison sur l'autre ou non. simplement, cela me semble intéressant de compléter (ou infirmer ce que dit Laurent) au vu de la petite expérience que j'ai.
tu peux considérer ça comme une perte de temps, moi non, car même si c'est parfois un peu brouillon, cela m'intéresse d'échanger, et parfois (pas forcément kuzmin), cela me permet d'avancer dans mon travail (farter et skier ne sont pas qu'un plaisir).
concernant le business, je ne suis plus dedans depuis 3 ans, même si je suis resté dans le fart, et il me semble que laurent ne l'a jamais été. cela nous sauve au moins d'être pitoyables, même si l'on reste inintéressant.

vande le 13/04/16

 
@Vande Merci pour les 2 tests
@vande et laurentij, je prends à la volée la remarque de "exaspéré": ce serait intéressant que vous vous rencontriez sur une piste de ski. Il reste encore de la neige dans les Alpes sinon faut aller en Finlande ou attendre Novembre 2016.
ou alors mettez vous d'accord sur un protocole de tests d'ici Novembre.
Si besoin faites un appel à fond sur une plateforme de crowdfunding.
Question (sans arrière pensée, j'ai vu un super tableau de fartage de ta part, merci): Vande, ton métier est-il aussi encore de vendre des farts ou de farter les skis de compétiteurs/ses?

carredesejour le 14/04/16

 
Laurentij avait souligné que la glisse dépend de la longueur de la course. C'est bien vrai et encore plus quand on est en queue de peloton. Si on met 3h/3h30 pour faire 42 km on sera plus impacté par le chgt de température et de texture de la neige (quand 400 skieurs sont passés sur la piste :-( ) que qqn qui l'a fait en 2h/2h30

carredesejour le 14/04/16

 
(peloton est à mettre entre guillemets bien sûr)

carredesejour le 14/04/16

 
@carredesejour : non je ne vends plus de farts,je suis responsable des techniciens de l'équipe de France de combiné nordique depuis 2 ans après avoir fait une première année comme technicien.
C'est pour ça que des protocoles de test comme on a fait,c'est obligatoirement au printemps. Honnêtement je l'ai fait principalement pour cobtribuer au forum (et un peu parce que j'aime ça et que je suis curieux). Donc fin novembre c'est compliqué, on a d'autres chats a fouetter :)

vande le 14/04/16

 
Sur le compte fb de VuokattiSport ,aujourd'hui on peut voir sur une vidéo comment on teste les skis avec une machine à l'université‬ de Jyväskylä en Finlande.

carredesejour le 12/05/16

 
ça a l'air intéressant pour des paramètres d'écrasement ou de cambre.
sur ce qui se passe sous la semelle, la vitesse étant je suppose constante, j'ai du mal à extrapoler ce que l'on peut en tirer par rapport à un fart ou une structure. (à moins d'être feignant, et de laisser les skis faire des aller retours pour l'usure avant d'aller tester ;-) )

vande le 13/05/16