calcul de parcours
calcul de parcours

Forum/réponse

"Forum Etat des pistes"

Retour vers le forum, cliquez ici !

Attention, évitez tout message diffamatoire et respectez les règles de bonne conduite sur Internet.
Ne confondez pas forum et petites annonces !

Si problème, cliquez sur (appel du modérateur).

 

 

Le sujet : " avenir transju "

 
On n'est plus le 01 avril, mais la question est de nouveau posée =>cf article de nordic mag.
Afin de mieux faire face aux aléas climatiques, et même si la beauté de la transju réside aujourd'hui dans un long parcours via combes et villages, ne faudrait il pas envisager un nouveau format? Par exemple un prologue le samedi et un marathon le dimanche. En retenant des sites comme la Vattay, le massacre ou le pré Poncet, l'aventure pourrait être prolongée qq années avec un enneigement 'naturel'. Reste l'aspect logistique qui ne serait pas évident a traiter. Mais des parcours en boucle ne présentent il pas également des avantages sur ce point?

homonordicus le 10/07/16

 
La transju a une histoire : la traversée Sud-Nord de Lamoura vers Mouthe. Déjà la raccourcir a fait mal au puriste.
Mais basculer sur un parcours en boucle non merci...
A mon sens, il faut conserver d'un côté le parcours d'origine même s'il n'est pas possible de le réaliser chaque année.
Et d'un autre côté, valider des parcours de repli dans le Massacre et le Risoux (sans que ce soit des tourniquets) où l'enneigement sera à peu près certain.
Tout en envisageant, qu'une fois tous les 10ans, il y ait des années pourries niveau condition météo qui entrainent une annulation. (Annulation annoncée le plus tôt possible par les organisateurs...)

aubalmasquéohéohé le 14/07/16

 
Oui, mais peut on encore parler de parcours nominal quand ce parcours historique ne peut plus être emprunté 50% du temps? A minima, ne faudrait il pas supprimer la partie 'Val de Mouthe' et minimiser la partie 'Orbe' (Pb du bas de la liaison les rousses-risoux).
Avec les parcours actuels (nominal et replis), il faut s'attendre a beaucoup plus d'une annulation par décennies. Est ce acceptable? Oui si on fait de la transju une course 100% bénévole pour skieurs locaux. Non si il y a la volonté de conserver une organisation 'semi professionelle' et d'attirer des skieurs étrangers.
Il y a toujours la solution d'enneiger des dizaines de km comme en Italie. Mais est ce la solution la plus agréable, la plus acceptable pour l'environnement, et économiquement la plus viable?Est ce mieux qu'un ''tourniquait'' de 42 km dans le risoux, le massacre ou au pied de la dôle?
A défaut d'une attitude pro active, on peut effectivement laisser mourir la transju a petit feux au nom de la tradition (et du Gd Tétras ;)

homonordicusmasqué le 16/07/16

 
Il est vrai que la partie Val de Mouthe est délicate. Il est possible d'envisager de modifier le parcours nominal sur ce secteur en standardisant le passage par Chez Liadet en empruntant la Fabrice Guy (Comme en 2014) avec une arrivée soit à Mouthe, soit chez Liadet (préférable pour la sécurité de nos skis et des skieurs ?!)
Pour la vallée Bois d'amont-Les Rousses, est-il envisageable en Repli 1 d'utiliser la piste du Crêt des Sauges dans la forêt du Risoux ?

aubalmasquéohéohé le 16/07/16

 
Certains oiseaux de malheur ont tendance à enterrer la Trans un peu rapidement. Cette année c'était juste pas de chance car il y avait plein de neige le jour J. C'est juste que le stade de départ était détrempé. Trans'o et les traceurs ont fait d'énormes progrès dans l'enneigement (et la réduction de l'impact environnemental aussi !) ces dernières années. Donc je suis confiant que la Trans aura bien lieu dans les 10 prochaines années avec p.e. une annulation. Après on verra ...(moi je serai p.e. trop vieux ou je serai passé à autre chose ce qui serait bon pour mon cerveau)

carredesejour le 29/07/16