Etat des pistes > Forum réponse

Forum Etat des pistes

Retour sur le forum

Identifiez-vous !

Pour ajouter votre réponse,
vous devez d'abord vous identifier ou ouvrir un compte

pub_perso_1

Le sujet : " ski peluche "

 
Bonjour,
Je sollicite vos avis sur l achat de ski Classic peluche, je pratique le skate mais suis tenté par le Classic mais sans le fartage, la glisse est-elle au rendez-vous ? Faut il obligatoirement monter en gamme? Les grip s'abîment il (chez Salomon pas de changement...)
Merci vos contributions

moriarty le 15/11/17

 
Le site internet xc-ski.de a mis en ligne son traditionnel test d'avant-saison de ski. Les résultats sont intéressants. Remarque fournie par un pote ; la montée en gamme signifie posséder une - très - bonne technique en classique, certains skis s'avérant pointus

jean-mii le 15/11/17

 
Je n'ai pas eu l'occasion d'essayer toute la gamme de ski à peluche, sauf le skintec d'Atomic, bon ski avec une glisse correct si dureté de cambre suffisante, mais un peu pataud à l'usage ne nécessitrant pas une techn ique de bon classiqueur ! J'ai juste eu des retours d'info sur les autres marques, certains ne jurent que par Rossignol, d'autres par Salomon ou Fischer… j'attends juste avec impatience mon ski Atomic c9 et je vous tiens tous au courant.

claudaski le 16/11/17

 
Ah oui j'oubliais l'essentiel, la technique en classique est plus fine et plus difficile à acquérir. C'est pourquoi je te conseille impérativement des leçons avec un moniteur qui soit un Vrai spécialiste du classique. Séance vidéo par la suite me semble indispensable, tu visionneras et constateras tes propres défauts… Et plus tu avances en âge, tu plus appréciras la technique classiques, et tu fartera comme les autres avec un peu de bouteille, pardon d'expérience !

claudaski le 16/11/17

 
Pour avoir skié plusieurs fois ces derniers temps avec des skins (Salomon), la sensation est globalement proche d'un fartage, plutôt klister, même sur neige fraîche.
C'est assez agréable finalement, et ce n'est pas le jour et la nuit par rapport à un ski à farter. C'est d'ailleurs similaire : si tu n'appuie pas ou que tu pousses derrière , tu décroches. Les skins, c'est quand même super cool sur des conditions ou le fartage serait prise de tête.
Le seul bémol, mène avec des skis adaptés est que quand tu accélères, ca ralentit un peu en fin de transfert (comme avec du klister).
Ca reste super intéressant comme ski d'entraînement ou de loisir (beaucoup d'athlètes pro s'entraînent avec d'ailleurs).

vande le 21/11/17

 
Ou de "compétition" d'ailleurs. À moins de jouer devant, ça ne serait pas aberrant de partir avec des skins adaptés sur une transju, notamment un jour où c'est merdique. ;)

vande le 21/11/17

 
Cette année, les conditions de neige étaient très changeantes sur la transju. Du coup avec mes Salomon Rc Skin (1ère transju avec), j'étais un peu avantagé. Ça accrochait partout et pas de prise de tête la veille pour le fartage!

norton le 21/11/17

 
Merci de vos retours !

moriarty le 21/11/17

 
Et par rapport à des skis à farter sur lesquelle on met des bandes, vous en pensez quoi?

nicobartabac le 23/11/17

 
l'avantage des skis a farter avec bandes c'est qu on peut quand meme faire un vrai fartage et adapter sa longueur de chambre quand on a le temps... je trouve les bandes cheres meme si je les ai utilise environ 3 ans en appoint. Je suis tombees sur une paire de skin sport atomic en bourse au ski : j'apprecie le cote pratique surtout en semaine ou le soir apres le travail. Par rapport au scotch, je trouve les skins plus polyvalente : s'encrasse moins, passe relativement bien partout.... Je garde ma vraie paire pour les vac ou le We quand il y a 0 doute sur le choix du fart de retenue.... En conclusion, je voterais quand meme pour les skins par rapport au scotch ! et meme remarque que vande, tres bien en ski d entrainement ou de loisir...

flex le 25/11/17

 
Je plussoie. Contrairement au skating où il n’est pas forcément nécessaire d’avoir un super niveau technique pour profiter d’un ski haut de gamme, le skin nécessite vraiment d’avoir le niveau de gamme de skis adapté à sa compétence technique dans le style classique.
Les skis les plus haut de gamme pouvant s’avérer aussi pointus à mener qu’un ski à farter avec un fartage « coupe du monde » c’est à dire pour un skieur ayant des appuis très précis et solides.
L’adaptation de la dureté du ski à son propriétaire est aussi primordiale, d’où l’intérêt d’acheter des skis dans un magasin ayant beaucoup de stock ou pouvant commander précisément selon le gabarit du client.

olir le 25/11/17

 
Bonjour. Depuis l'an dernier je me suis remis au ski de fond sur piste, ayant bifurqué avec l'âge plutôt sur la rando nordique. Comme j'avais vendu mon fart depuis longtemps et ne voulant pas m'y remettre par facilité, j'ai opté pour des Skin de Rossignol. La 1ère impression sur une neige transformée un matin m'a fait penser à un fartage skare et violet, lorsque l'on ne mettait pas de paraffine argentée et que les gros grains collés immédiatement au fartage. Puis bien vite ça a été. Maintenant, après environ 200 km de parcourus la saison dernière, j'en suis très satisfait. Une fois aux Menuires, je remontais de St Martin à 1400 m sous le soleil et ou la neige était de printemps à farter au tube rouge, jusqu'au plan de l'Eau sous la station et le bas de Val Thorens à 1850 m. Et là des giboulées bien de mars d'une neige roulée soufflée avait garni les traces. j'ai réussi à skier quand même en restant sur le plan lisse là où il y avait moins de neige fraîche, sans décoller trop les skis et en faisant glisser au maxi. Si j'avais eu des skis fartés au rouge, inutile de dire que je les prenais sur l'épaule. Avec le temps, j'ai vu que ma peau s'était un peu usée comme on peut le constater à la fin d'une sortie au tube, sur les mêmes zones que le fartage, mais après 200 km. Donc pour moi qui ne fait plus de compétition, adore le classique, j'avoue que c'est une excellente solution confort et pour comparer au ski de rando à écailles, il y a le bruit en moins et une meilleure sensation d'accroche quand on pousse bien à fond, juste avant le transfert. Bon ski à toutes et tous.

forez le 02/12/17

 
Les skis avec deux bandes de peluches, ça existait déjà il y a 30 ans.
yakoi de 9 ?
ça ne botte vraiment jamais plus ?

bbfok le 02/12/17

 
Dans la sortie que je décris sur mon envoi précédent où j'avais de la neige de printemps très humide en bas et de la neige roulé de giboulés en haut, j'étais à la limite de botter à cause que mes peaux avaient pris de l'humidité dans la neige mouillée, ce qui arrive également avec du fart en poussette si on passe dans un peu d'eau. C'est vrai que les peluches existaient il y a 40 ans, ma

forez le 05/12/17

 
Désolé j'ai envoyé sans le faire exprès. Les 2 peluches de part et d'autres de la rainure existaient il y a 40 ans mais à l'époque on était très branché fart. Les peaux de maintenant ont dû également faire des progrès. Mais je me souviens que dans le milieu des années 80, aux championnat de France, jean-paul Pierrat avait failli être battu, il s'en était sorti pour 2 petites secondes il me semble, par des coureurs équipés de ski Rossignol (comme lui) mais qui avaient choisi de coller une petite bande de peluche juste à l'avant de la fixation, dans une neige bien évidement "merdique" . je crois que l'un des coureurs était Louis Marc Loubet.

forez le 05/12/17