Etat des pistes > Forum réponse

Forum Etat des pistes

Retour sur le forum

Identifiez-vous !

Pour ajouter votre réponse,
vous devez d'abord vous identifier ou ouvrir un compte

pub_perso_1

Le sujet : " avantage farts fluorés "

 
Combien pensez-vous que l'on gagne en temps sur 20 kms avec du fart Hf par rapport à du fart Lf avec un taux d'humidité de 60 à 90 % ?

sage le 11/12/17

 
Bonjour Sage,
Difficile de chiffrer en temps. Pour info, lorsque l'on teste des ceras entre elles, on peut se retrouver avec plus de 2 m d'écart entre deux paires sur une distance de 30 à 40 m qui correspond grossi modo au laps de temps ou les la vitesse des deux testeurs est stabilisée en début de descente et le moment où l'on perd de la vitesse (et donc où l'on recommencerait à patiner en course). Bon, quand on a ces cas de figures extremes, on se dit que soit la cera qui a pris 2m était un mauvais choix, soit qu'on a trouvé un truc pas mal avec l'autre ;) (mais faut attendre la course pour le savoir^^). Par expérience, entre une paire à la cera et une paire sans, c'est à peu près 5 m sur cette même distance.
Entre le Lf et le Hf (avec la même plage de température bien sur, si il fait -10 et que tu matches un Lf violet et un Hf orange, le Lf violet risque de mieux glisser), je pense que tu peux par extrapolation partir sur le même écart qu'entre la "bonne" et la "mauvaise" cera. Je n'ai fait qu'une seule fois un test de la sorte, et ça donnait à peu près ça.
C'est compliqué de raisonner en terme d'hygrométrie, qui n'est qu'un facteur parmis d'autres. En effet, même sur des neiges froides et sèches, on peut se retrouver avec ce genre d'écart.
Le fait d'avoir un produit qui glisse mieux permet donc de glisse mieux en trace directe (en "schuss") et donc de s'économiser, mais aussi d'avoir une sensation plus agréable (qui ne se chiffre pas mais qui a son importance).
Si tu veux des donnés "chiffrées", je dirais par expérience qu'il y a 30 secondes à 1 minutes d'écart sur un 10kms pour des athlètes de niveau similaire entre un fartage "moyenne basse" (je ne parle pas du redouté plantage) et un fartage réussi (dû autant à la glisse pure qu'à la diminution du coût énergétique). Je parle d'une configuration haut-niveau où les gars arrivent à etre au taquet plus ou moins tout le long. Chez des skieurs loisirs, l'écart sera logiquement plus important. Si tu allonges les distances, l'écart sera de plus en plus élevé (rapport au fait de s'économiser).
Par extrapolation, tu peux je pense partir sur le même type d'écart Lf-hf, je dirais 2 à 5 minutes sur un 20km selon les conditions de neige et la capacité du bonhomme à se tirer sur la couenne (c'est quand même surtout ça qui fait avancer^^)

vande le 12/12/17

 
Merci Vande,pour ton retour sur le sujet.Toujours très intéressant.

odoubs le 12/12/17

 
Merci Vande de ta réponse.
Je ne pensais pas qu'il y avait autant d'écart .
Mais il est vrai que si on pousse fort on force les skis à glisser, je vais donc continuer à muscler les bras !

sage le 12/12/17

 
ça me parait beaucoup comme écart.
Sur les courses de 15 km, ça ferait que tous les écarts de moins d'1 minute par exemple seraient principalement dus au fartage.

francis le 13/12/17

 
pourquoi les écarts principalement dus au fartage ??? la forme de chacun, l'entrainement, les skis, l'envie,... feront tout autant d'écart, voir plus !
Si c'était juste le fartage qui faisait les écarts, je demande les skis à Magnificat et je vais gagner une coupe du monde ou deux...

koyote le 13/12/17

 
oui évidemment, mais pour 2 types avec exactement le même niveau, le fartage ferait alors un bel écart.

francis le 13/12/17

 
@koyote : relis bien, ce n'est pas du tout ce que j'ai écris... ;)
@francis : sur deux skieurs de niveau égal, c'est la cause principale oui. Je compare ) haut-niveau entre un fartage moyenne basse et un fartage réussi, pas entre 2 glisses plus ou moins proches), pour soutenir la comparaison Lf/hf.
Je n'ai jamais dit qu'un fartage faisait gagner une course, ni qu'ils permettraient à des ânes comme nous de devenir des chevaux de courses et de gagner Davos :)

vande le 13/12/17

 
@vande : oui oui, la réponse était pour Francis, je sais bien que les skis ne font pas tout !
@Francis : justement, comme personne n'a le même niveau, les mêmes skis, le même fartage, ça laisse un peu d'incertitude dans le sport ! Regarde sur des mass start ou des sprints la différence de glisse qu'il peut y avoir une confrontation directe...

koyote le 13/12/17

 
j'ai bien compris.
Seulement, en arrivée de courses (à haut niveau), y'a souvent que quelques secondes d'écart. Donc le fartage est si je comprends bien hyper important.
Alors après j'imagine que la plupart du temps c'est bien farté, mais en cas de plantage total du fartage, un truc qui fait perdre 2 minutes est un sacré handicap.

francis le 13/12/17

 
Oui Francis, la plupart du temps, surtout depuis ces dernières années, le niveau est plus hétérogène en terme de glisse, et il y a de moins en moins de "gros coups " ou de "collantes". Même si l'un et l'autre peuvent arriver pour une nation de temps à autres. En gros, pour en revenir au sujet initial, que tu fais une petite erreur, tu te retrouves avec une glisse Lf par rapport au Hf, une grosse trouée une glisse Ch, et un "coup" (de chance en général), une glisse Cera.
La glisse ne reste qu'un facteur parmis d'autres, mais c'est le dernier paramètre sur lequel l'on peut agir avant le départ.

vande le 13/12/17