Etat des pistes > Forum réponse

Forum Etat des pistes

Retour sur le forum

Identifiez-vous !

Pour ajouter votre réponse,
vous devez d'abord vous identifier ou ouvrir un compte

pub_perso_1

Le sujet : " ski de nuit "

 
Pour relancer le débat sur le forum
Alors non le ski de nuit n'est pas interdit mais il faut garder une petite pensée pour les gens qui bossent et qui préparent les pistes Si un site nordique devait embaucher un garde asermenté ou un autre dameur pour faire la passe le soir et le matin c'est n'est plus 8 euros que vous paieraient pour skier mais 20....

asta le 03/03/19

 
De plus, étant dameur sur un site que je ne nommerai pas, le ski de nuit dans des conditions actuelles est en totale inadéquation avec le respect des skieurs du lendemain et le notre travail de damage.
Que vous alliez skier en plein mois de janvier sur une neige dure et froide, aucun problème, le lendemain on ne voit pas la trace et de plus nous fraisons le matin.
Mais skier aprés la dameuse dans des conditions anticycloniquesn de fonte diurne et de regel nocturne, Non Seulement vous detruisez la piste car le regel n'a pas encore eu lieu et En Lpus vous mettez en danger les usagers du lendemain.
A qui la responsabilité si à 9h30 un skieur de casse le coude ou la cheville car il a été envoyé au sol a cause d'une fausse trace gelée?????
Certainenement pas le service des pistes qui part damer quand les conditions sont optimum pour le lendemain

asta le 03/03/19

 
Alors à ceux qui qui pensent qu'ils ont le droit de skier à toute heure parce qu'ils ont le forfait saison, non non et non
Vous êtes garants de la qualité du site sur lequel vous skiez, il faut réfléchir aux dégats sur les pistes que vous allez engendrer si vous partez skier à la tombée de la nuit.
Nous dameurs sommes très remontés contre ce genre de pratique égoïste de certains pratiquants et que ces gens là ne viennent pas se plaindre de se faire agresser par certains chauffeurs le soir, car notre travail de damage dans ces cas là ne sert à rien (110euros de l'heure), qui paiera pour refraiser les pistes detruites?
Amis skieurs, comme quelqu'un disait, vous avez des droits mais aussi des devoirs...

asta le 03/03/19

 
Bonjour , petite réponse sans animosité à ton message , n'étant pas prof pas chômeur ni retraité et n'habitant pas à coté des pistes , et effectuant des courses le We, je ne vois que les prises de contact avec la neige la semaine et en soirée .je pratique aussi le ski classique et pour dire c'est un peu l'hécatombe entre les traces de raquettes , de pas et les gens qui empiètent en skate ...alors je pense qu'il faut réfléchir a d'autre méthodes avant de vouloir supprimer toutes activités de nuit ou autre d'autant plus que les pistes se réduisent de plus en plus et les passes de ski de fond augmentent plus que le pétrole .

mercololo01 le 03/03/19

 
le classique met quand même beaucoup moins à mal le travail des traceurs avant le regel !
Mais le skate avant le regel, c'est du sabotage !
Il me semble qu'une station en Savoir laissait certaines pistes ouvertes en soirée, mais fermées en journée car détruites.
Bon faut avoir assez de pistes dispo

koyote le 03/03/19

 
Il faut considérer le nombre de pratiquants sur les sites proches de zones urbaines le soir. C'est une "clientèle" non négligeable, que je chiffrerais 50 à 100 pratiquants chaque soir de janvier février à l'échelle d'une ville comme Pontarlier (3 sites nordiques). Plutôt que de tirer sur ces nombreux pratiquants qui skient à ce moment là parce qu'ils n'ont pas d'autre moment en journée, je saluerai la solution appliquée par un petit site associatif, dont le pilote passionné dame en général après 22h. Parce qu'il a une autre fonction en journée.

olir le 03/03/19

 
... et qu'il pense qu'il obtient la meilleure qualité avec ces damages de nuit. Et franchement, vu le super boulot qu'il fait avec son vieux tracassin, je lui donne volontiers raison.

olir le 03/03/19

 
Je comprend aussi qu tous les domaines ne peuvent pas défrayer un damage de nuit. Ceci dit, autour de Pontarlier, un des trois sites pourrait peut-être proposer un damage plus tardif.
Quand la chaleur est là, l'équation est difficilement soluble.
Le classique est bel et bien la solution universelle, aussi sous la neige quand les dameur ne passent pas 3x par jour. C'est les soldes, profitez-en !

yvecai le 03/03/19

 
quand le traceur trace jusqu'à 20 ou 21h, c'est déjà du traçage de nuit non ? mais ça veut dire qu'il a commencé à 17h peut-être...
Nous on veut bosser de jour et skier de nuit... pourquoi devrait-il travailler encore plus tard ? ;-)
A nous de bosser la nuit, ou skier le matin, tôt le matin ! c'est beau aussi le jour qui se lève et les oiseaux qui commencent à chanter :) (sauf quand ya des put**** de fausses traces ;-) )

koyote le 03/03/19

 
Perso, je réalise la moitié des mes sorties après 17h (boulot oblige) depuis plus de 10ans et je ski sans soucis et sans rien abimer. Le soucis se présente lors de redoux comme le dis Asta. Ce n'est pas donc pas toute la saison. Durant ces moments, les dameurs gagnent beaucoup de temps et d'argents (enfin en perde moins) en damant avant que ca gèle. Une fois gelé, la vitesse peut être divisée par 2 ou 3 (si je me trompe pas Asta?). En s'adaptant un peu en skate (faire des allers retours sur une piste encore pas damées ou envoyer de la poussé simultanée) ou surtout en faisant du classique, je n'ai jamais réalisé de fausses traces. On peut aussi demander au dameur dans quel sens il tourne si on le rencontre.

nicobartabac le 04/03/19

 
Je suis dameur et responsable d 'un centre bien fréquenté. J abonde dans le sens de Nicobartabac: Il est tout à fait possible de skier le soir Mais: Préférez le classique! Sinon il suffit d attendre une bonne demi-heure après le passage de la machine et de ne pas forcer les appuis pour ne pas pourrir le travail de la dameuse. En gros lorsque vous skiez sur une piste fraîchement damée et que vous brassez profondément, arrêtez tout de suite et utilisez de préférence les tronçons non damés. Après, malgré toute la bonne volonté du monde, il reste une toute petite minorité d abrutis incompressible qui se permet de ne rien respecter et de labourer le travail des traceurs. Je crois qu il faut faire avec, même si je pense que la gentillesse et la pédagogie sont la clé pour corriger ces comportements pénibles

phil le 04/03/19

 
Je suis pas spécialiste, mais 30' avec les températures de la semaine passée, c'est un peu juste non ? Est-ce qu'il ne faut pas attendre que la neige ai réglé ?

yvecai le 04/03/19

 
Tout dépend de la météo du jour mais expérience faite, la piste retend relativement vite après le passage de la dameuse. Et je pense qu interdire le ski du soir n est pas une bonne idée. Soyez juste attentif à la profondeur des traces que vous laissez.

phil le 04/03/19

 
Pour y être déjà allé le soir et pour donner un exemple, sur Giron le dameur part vers 19h. En gros quand on parle de skieurs de nuit ça se passe avant 19h, donc leur choix est plutôt pas mal.

sanclaudien le 05/03/19

 
Un grand merci pour le travail réalisé par les pros des pistes. Merci à ceux qui savent reconnaître leur expertise et respecter leur travail. Skieurs de toutes heures, de bonne ou de mauvaise volonté, n'oublier pas que notre liberté s'arrête ou commence celle des autres ! A bon entendeur amis skieurs !

philososki le 05/03/19

 
Je crois me souvenir que sur les 3 sites de Pontarlier (gérés par la Mairie) les dameurs n'ont pas autorisation de damer de nuit. Tout dépend là quamd ils dament ...

carredesejour le 12/03/19

 
j'ai skié de nombreuses années le soir de 20 h a 23 h le plus souvent sur un site associatif non loin de la grande ville puis d'autres plus lointains . Ce ski nocturne n'était que ma seule possibilité car peu disponible le we également . Ces soirées ( notamment certaines au clair de lune )resteront parmi mes plus beaux souvenirs de la région ....
Sur ce site associatif, il m'est arrivé quelques fois de côtoyer le dameur et lui avoir demandé quelles pistes il comptait faire en premier et lesquelles je pouvais faire pour ne pas saboter son travail.Je n'ai jamais eut aucune réponse désobligeante ou blessante sur le fait de pratiquer a cette heure et j'avoue que si cela avait été le cas je n'aurais pas renouvelé ma cotisation sur ce site puis sur l'espace jurassien.
Par ailleurs ayant pratiqué a des températures allant de -9 a -18° je ne crois pas mais peut être que je me trompe ,avoir abimé les autres sites dont le damage a été effectué a la fermeture . Il est clair et je le comprends par vos propos que ce n'est plus le cas lorsque les températures sont positives .
Un peu de bon sens , de sens commun et de respect de chacun ne feront pas de mal et pourront permettre a chacun d'y trouver son compte et surtout son plaisir. Mais de grâce ne faites pas la chasse aux skieurs nocturnes et ne nous interdisez pas de skier le soir après le travail.
Puissent mes propos vous aider dans la réflexion.merci a tous

bisontin le 14/03/19

 
Je me suis rendu compte que j'étais privilégié car la piste nocturne de Les Prés d'Orvin au dessus de Biel-Bienne (CH) est allumée tous les soirs jusqu'à 21h. (Sauf ... quils ont fermé le We dernier.). Je n' ai meme pas pu en profiter cette année a cause du travail.
La difficulté croissante vient principalement sinon de la hausse des températures. Pendant tout cet hiver les temperatures ont tourné autour de 0 degC. A cette température il faut damer le soir et les fausses traces restent dans la journée.

carredesejour le 15/03/19

 
..."les fausses traces" des skieurs/ses nocturnes

carredesejour le 15/03/19