Etat des pistes > Forum réponse

Forum Etat des pistes

Retour sur le forum

Identifiez-vous !

Pour ajouter votre réponse,
vous devez d'abord vous identifier ou ouvrir un compte

pub_perso_1

Le sujet : " annulation envolée nordique "

 
Bonjour,
Je fais partie de l'organisation de l'Envolée, mais l'avis que je donne n'engage que moi, bien sûr.
Il s'agit bien d'une interdiction des services environnementaux, au motif que nous traversions une zone sensible (dite rouge) de protection du grand Tétras. Le parcours de repli empruntait les pistes du pré Poncet suivantes : départ au cernois (petites lignes de 25 équipes pour diluer les coureurs sur des pistes plus étroites et techniques que le parcours normal), Faivre, Verdet à l'envers, Citadelle à l'envers, arrivée au pré poncet. Soit 22km.
Nous avions eu l'accord de la commune de Chaux Neuve, et de la préfecture.
Celle-ci, au téléphone, nous avait rappelé qu'il fallait aussi passer par la Dreal (services environnementaux de la région), tout en nous disant que ça ne devrait pas poser de problèmes.
Par ailleurs, les pistes du Pré Poncet restaient en très bon état, grâce au formidable travail des pisteurs.
Dès lors, nous avions rédigé le communiqué optimiste du 20 janvier. Juste avant la douche froide du lendemain, en pleine préparation.
Je pense que ce refus, bien que motivé par des raisons de protection, répond aussi à des besoins « politiques ». On ne peut en effet que constater que la décision d'interdire la fréquentation de ces zones est à géométrie variable :
- la journée blanche prévue au Pré Poncet accueille environ 2000 jeunes skieurs
- les samedi et dimanche de l'hiver à forte fréquentation ne sont probablement pas loin de ce chiffre (au moins 10 dans l'hiver)
- Des rando pédestres à plusieurs centaines de participants sont organisées dans le Risoux chaque année

Et pourtant tous ces événements ne posent pas problème. Apparemment c'est la compétition qui pose problème? Le Grand Tétras serait-il allergique au dossard ?

Et quand on compare l'impact sur le dérangement de 500 coureurs silencieux, en file indienne sur une piste durant quelques dizaines de minutes, par rapport aux exemples précédents, l'incohérence saute aux yeux. Quelle hypothèse avancer autre que la volonté de faire un exemple sur un événement médiatique ? Dans le but de raffermir l'influence de ce qu'on peut appeler des « groupes de pression » ? Utile et nécessaire sur la protection de l'environnement, je ne le nie surtout pas. Mais on apprécierait plus de discernement dans les mesures prises?


rolt le 22/01/20

 
Donc les associations autorisent bien certaines manifestations ski ? elles sont pas si méchantes :-)
Sous ce prétexte, faut-il toutes les autoriser ? ou limiter la quantité de dérangement ? ou toutes les interdire ?
la journée blanche était-elle prévue de longue date ou c'est aussi un site de replis ?
Pour les randos pédestres... elles sont certainement l'été quand les tétras ont moins de soucis de nourriture non ?

koyote le 22/01/20

 
Salut rlt
Je suis bien triste pour l'Envolée.
Cette décision de la Dreal serait respectable si elle était cohérente avec d'autres prises précédemment. Par exemple, le We dernier la course des Belles Combes s'est déroulée dans le Massacre qui est aussi une zone protégée. Dans la mesure où les machines de damage passent tous les jours depuis le début de l'hiver je ne vois pas ce que ça change que plusieurs centaines de personnes skient en une matinée.
Pourrait-on attaquer en justice la Dreal ?
Pour la sécurisation des courses (en 1er lieu la Transju dans 2-3 semaines) de ski de fond il serait bon de définir le cadre de ce qui est ou n'est pas autorisé.

carredesejour le 22/01/20

 
Bonjour,
Les empêcheurs de tourner en rond m'exaspèrent, et une course comme l'envolée fait partie du patrimoine sportif local et devrait être protégée aussi.
En lisant le doc dont le lien est ici je me pose des questions, ils font et défont les lois comme ils veulent les gens de la Dreal?. Pré poncet ne fait pas partie des zones protégées selon ce doc http://www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/appb_forets_altitude_haut-jura_vspq_cle2f9a1f.pdf,

aste le 23/01/20

 
@Aste, tu es en train de lire le doc pour les forêts du Haut-Jura... Jusqu'à preuve du contraire, le Pré Poncet se situe dans le Doubs et tu remarqueras que les limites des zones de protection correspondent aux limites départementales !

zaby le 23/01/20

 
Pourquoi autoriser certaines épreuves et pas d'autres ? Peut-être parce que les organismes autorisent n manifestations dans l'hiver pour limiter le dérangement et que l'envolée a envoyé son dossier après plein d'autres acceptés ?
On fait quoi ? toutes les courses sur 2 même sites pour être sur de faire un dérangement max ? (et on nique une bonne fois pour toutes les tétras, comme ça on est tranquille ???)
S'il faut protéger les manifs sportives du Jura, demain quand il n'y aura plus de neige par chez nous, on fera tout pour aller faire ces courses en scandinavie parce qu'elles doivent continuer d'exister ? l'envolée nordique, c'est chapelle non ? pas le pré poncet ou le massacre ;-)
Hop hop, la première cause de l'annulation de l'envolée, de la foulée blanche, de la nordique des crêtes, de la könig ludwig lauf, de la ronde des cimes, de la risouloppet,... c'est pas le tétras ou les associations de protection de l'environnement, mais le manque de neige !!! Et ça le tétras ne doit pas y être pour grand chose !

koyote le 23/01/20

 
@zaby, c'est pas faux, j'avais cru lire 'montagnes du haut Jura' quelque part...

aste le 23/01/20

 
Bonsoir
je partage complètement l avis nuancé de Rolt et beaucoup moins celui un peu partisan de Koyote..
Qu il y ait un problème de réchauffement climatique et par conséquent de manque de neige je crois que personne ne le nie... J essaie à mon humble niveau de faire attention dans les gestes de ma vie quotidienne...!
Par contre, je trouve qu'il y a un poids deux mesures dans les réactions de nos administrations... L envolée nordique en aura fait les frais.
S il faut interdire le ski de fonds sur des zones protégées, alors allons y.... au moins les choses seront claires... Mais que dire des parkings bondés au Pré Poncet ou au pieds des pistes du Massacre ou Risoux depuis quelques week-end en raison du manque de neige sur les autres sites? Que dire des chasseurs (ou forestiers) qui parcourent avec leur 4×4 ces mêmes zones hors période de neige ? Que dire des avions qui survolent ces zones ?
Je m arrête là car la liste pourrait être longue... Tout cela est d une belle hyppocrisie...
Je n ai rien contre le grand Tétra mais là je crois qu on se donne bonne conscience pour pas grand chose... on entend beaucoup moins nos administrations pour aider aux transitions réellement écologiques !
C est un amoureux de neige,de ski, (mais aussi de l esprit convivial porté par l l'envolée nordique) un peu désabusé par tout cela qui vous poste ce message...!

tintin39 le 23/01/20

 
Pas cool pour les organisateurs, les bénévoles et le tissu local.
La préservation de l'environnement n'est pas la même pour tout le monde. En effet, quand le tour de France empreinte la planche des belles filles située en limite de zone natura 2000 et que des milliers de personnes piétinent les herbes, montent dans les arbres, sans compter les déchets?... et la liste est encore longue,
Mais là, avec l'appui de certaines personnalités sans les nommer,l' écologie on oublie. Cherchez l'erreur ??.

le vieux le 23/01/20

 
voilà un vrai combat à mener:
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/hautes-pyrenees/tarbes/chasse-au-grand-tetras-autorisee-prefecture-hautes-pyrenees-contestee-associations-1729779.html?fbclid=IwAR1CiH_bSUh4DI52eBYJALAK8R7khCKyZcBKeJPMW_DyZLP625NTBVPYuGw
mais contre l'envolée, bof.....

rolt le 24/01/20

 
Merci pour le lien, Rolt !
A peine croyable !
Je ne pensais pas que de telles absurdités étaient encore possible.
La machine administrative peut donc être bien plus incohérente qu'on ne croit.

carredesejour le 24/01/20

 
oui Koyote tu as raison n'éludons pas le vrai problème, qui est le manque de neige la conséquence d'un réchauffement climatique catastrophique et ce n est pas en apportant de la neige à coup de remorques de tracteur voire d'hélicopteres ou en faisant tournée les pompes des canons à neige que nous éviterons un processus déletere qui ne fait que s'emballer. Le tétras à bon dos quand dans quelques jours la transju et les autres manifestations nordiques se verront confronter au manque évident de neige...mais rassurez vous il fait plus chaud à Moscou et au delà du cercle polaire en ce moment que dans le risoux...de quoi vous plaignez vous !!

lofoten25 le 24/01/20

 
Il ne faudrait pas tout mélanger. Oui le réchauffement climatique va tuer le nordique dans le massif jurassien. Un réchauffement climatique de 2°, et on aura l'enneigement de Prénovel sur le haut du massacre. Au vu de l'évolution sur les dernières décennies et des projections pour le futur, cela devrait malheureusement aller très vite à l'échelle humaine. Et même si nous changeons nos comportements (ce que nous devrions tous faire, moi le premier), il va tout de manière falloir se mettre à la marche nordique et au vtt pour profiter de nos forêts et combes en hiver.
Pour revenir au court terme et à l'envolée, il me semble que l'organisation avait prise toutes les mesures nécessaires (limitation du nombre de coureur,...) pour que l'impact environnemental sur ce parcours de repli ne soit pas supérieur à une journée normale d'exploitation des pistes empruntées. Pour rester poli, la décision de la Dreal semble donc juste incohérente. Si la protection du grand tétras nécessite que cette course, dans les conditions prévues, soit annulée, alors ces pistes devraient être fermées à cette période de l'année.
Pour participer également à l'organisation d'une épreuve sportive en plein air (randonnée Vtt accueillant quelques centaines de personnes), il faut bien avouer que cela devient de plus en plus lourd et compliqué, pour ne pas dire décourageant. Bien sûr, des règles doivent exister pour assurer la sécurité et le respect de l'environnement. Mais à trop en faire, on va finir par décourager les bénévoles. Si c'est pour se retrouver avec des événements sauvages organisés via les réseaux sociaux, pas sûr que l'environnement y gagne.
"Heureux" hasard, dans le monde professionnel, j'ai pu participé au montage d'un dossier pour un site industriel soumis à autorisation. Que dire de l'impression laissée par les inspecteurs de la Dreal? Disons qu'il ne faut pas tirer de conclusion générale d'un cas particulier..... Même si ce cas particulier confirme une application des règles à "géométrie variable" par "le corps des mines" ;)

homonordicus le 25/01/20

 
Merci papytut pour les explications, dont je partage l'analyse. Ou comment une administration qui voit bien que son action n'a pas beaucoup de portée dans l'opinion publique saisit un événement populaire pour obtenir un coup de projecteur médiatique et justifier (négativement) de son existence. A vous dégoûter de voter ecolo si ça vous avait traversé l'esprit!

olir le 25/01/20

 
@olir: ce qui se passe n'a rien rien à voir avec un vote écolo ou non (quoi qu'ils fassent ou qu'on en pense, il y a des écolos ouverts et très bien et des obtus comme partout ailleurs...). C'est de l'unique responsabilité de l'etat de laisser passer 500 skieurs sans dossard le samedi et d'interdire les mêmes avec dossards le dimanche. Les «écolos » au sens large n'ont rien à voir là-dedans .
Soit c'est des incompétents qui appliquent des textes bêtement, soit c'est de l'ideologie anti sport (possible aussi), soit on cherche l'amalgame et le gain politique... Cet amalgame est surtout à mon avis même recherché par l'état. Je m'explique: les services de l'etat font de la protection d'environnement à géométrie variable et de façade c'est sûr et le plus souvent en défaveur des l'environnement (on autorise en préfecture des projets fort polluants). Et ces services se rachètent une virginité auprès de la population non avertie avec une telle décision idiote mais médiatique et bien relayée (et on relaie tous bien...) . Mais surtout ils font coup double en faisant endosser la responsabilité aux écolos (politiques ou simples militants en général) pour une nouvelle fois les caricaturer en écologie punitive alors qu'ils n'ont rien à voir là-dedans. Ça tombe bien les élections approchent, le Green bashing est à la mode pour grappiller certaines voix , tout en cherchant à caricaturer en ecolo punitif l'ennemi politique grignoteur de voix qu'est eelv ou les greta Thunberg. Donc qd l'Etat allège les contraintes sur la chasse et soutient d'autres mesures anti environnement, il se rachète sa virginité auprès d'un électorat naïf à tendance ecolo, entretient tout en entretenant le concept d'ecologie punitive histoire d'etre sur de ne pas faire d'ecologie du tout.
Pour le moment on entend assez peu d'ailleurs les associés environnementalistes averties du secteur et connaisseuses.

rassi le 25/01/20

 
pour info sur le G.T. ds l Jura::
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/massif-du-jura-nouvelles-lois-proteger-grand-tetras-plus-plus-menace-1777385.html

carredesejour le 25/01/20

 
Bonjour. Fragile. Notre splendide massif Jura est à la fois l'un des derniers territoires de grandes étendues sauvages en France, mais aussi un éco-système très fragile. Oui j'adore le ski de fond depuis longtemps, tout comme le Vtt ou le canoë. Oui l'Envolée Nordique, la Transju font partie de notre patrimoine régional tout comme l'X-trem sur Loue ou encore le Trail des forts à Besak. Et tout cela je l'adore aussi pour ce côté convivial/sportif. Oui mais nous ne sommes pas seuls...et ne sommes pas les premiers sur ce massif. Des espèces très vulnérables peuplent encore ces bois, prés, rivières, et sont pour certaines ultra sensibles à nos activités....au point d'être en voie de disparition. L'été je pratique le canoë et je trouve légitime pour préserver un autre emblème du Jura, la truite zébrée, de stopper cette activité quand le manque d'eau (et les nombreuses pollutions) mettent en péril la survie de cette espèce. Alors oui je trouve normal, naturel qu'en cas de surfréquentation on annule certaines activités, manifestations ou qu'on ferme certains sites. Je me suis inscrit, j'ai payé, je me suis entraîné (ski roue et course à pied) pour la future Transju. Mais si les conditions sont défavorables pour un parcours long, non je ne prendrai pas le départ d'une boucle dans le Massacre...qui mettrait encore plus en péril une espèce emblématique, uniquement pour mon plaisir égoïste d'un jour. Je comprends parfaitement l'injustice ressenti vis à vis d'autres activités autorisées par la Dréal (ou le préfet) et beaucoup plus impactantes. Oui vous avez raison c'est honteux et merci à vous de le dénoncer. Mais pour moi un skieur de fond jurassien est avant tout un amoureux de son territoire, de ses paysages et de sa faune, et doit parfois se retirer pour ne pas mettre en péril un fragile équilibre. Amis jurassiens et comtois au plaisir d'une balade, course, ou discussion autour d'un verre (savagnin ou Rouget de l'Isle).

montagnesdujura le 26/01/20

 
Faisant également partie de l'orga Envolée, il est à mon avis indéniable de reconnaitre que nous n'aurions certainement pas pu maintenir avec le radoucissement plus fort que prévu de jeudi et vendredi...Cependant la décision de la Dreal a vraiment du mal à passer en ce qui me concerne. Concernant le grand tétras, dixit un membre de l'association tetras "il est voué à disparaitre de nos forets pour des raisons de consanguinité"....S'il y a de la consanguinité c'est bien qu'il y a reproduction n'est-ce pas??

edouardbb le 28/01/20

 
Je me suis demandé s'il faudrait pas que l'E.N. donne aux associations (comme le fait la Transju) de protection de la nature pour avoir un avis plus bienveillant de la Dreal.
Et puis si l'E.N. était inscrite dans un circuit international (Euro ou word loppet ou marathon ski tour, etc ) cela aurait p.e. plus de poids auprès des autorités.
Enfin, s'il y a vraiment quelques G.T. en trop dans les Pyrénées serait-il possible de les déplacer (c'est plus facile de déplacer un ours ou on fait des choses bien plus folles en matière de protection et sauvegarde de la faune), avec soin bien sûr, dans le Jura pour enrichir le patrimoine génétique ?

carredesejour le 01/02/20