Etat des pistes > Forum réponse

Forum Etat des pistes

Retour sur le forum

Identifiez-vous !

Pour ajouter votre réponse,
vous devez d'abord vous identifier ou ouvrir un compte

pub_perso_1

Le sujet : " ski de fond et écologie "

 
On peut penser que la faune s'est habituée à voir passer ces drôles de machines la nuit dans la forêt. Par contre les hl de gasoil eux partent bel et bien en fumée et en Co2.
Des solutions existent pour diminuer l'impact on peut imaginer des compensations en plantant des arbres, des machines qui consomment moins et à l'électrique ou l'hydrogène ou ...qui sont tirées par des humains ...

carredesejour le 04/02/20

 
Remplacer les énergies fossiles par de l'électrique n'est pas la solution, car c'est déplacer une pollution par un autre type de pollution, extraction du lithium au détriment de l'environnement des populations pauvres (bolivie, chili, argentine), problème non résolu et rentable du recyclage des batteries, et multiplication des producteurs d'électricité, donc solaires, éoliens, nucléaires... La solution réside avec un nombre limité de pistes en plan large (trace de classique à droite, à gauche et plan lisse au milieu), pour le reste je préconise des pistes plus étroites (donc damées par des petites machines) avec soit deux traces de classique, ou une trace et un plan lisse, comme en norvège par exemple. Mis surtout lorsque les conditions météo le permettent, ne pas damés tous les jours...

claudaski le 05/02/20

 
Pourquoi pas un rouleau tiré par des chevaux ? ; malgré tout , une dameuse électrique rechargée sur un champ de panneaux solaires ou autre éviterait des gaz concentrés émis directement en foret

quiglisse le 05/02/20

 
Sinon, essayer le Srn ;) plus de dameuse et un superbe sentiment de liberté !
Et surtout, quand on veut gouter au joie de la glisse procurer par le skating, evitons de raler quand l'ensemble du domaine n'est pas damé en pleine semaine hors vacances scolaires...

homonordicus le 05/02/20

 
Puisque l'on parle d'écologie, honnêtement, je pense pas que l'on doit se focaliser uniquement sur ce que dégagent les dameuses...
Il y a bien pire dans tout ça, c'est nous, avec nos véhicules pour l'immense majorité thermiques, gourmandes et pollueuses.
Regardez sur les parkings, le nombre de skieurs qui arrivent seuls est très important et quand on commence à les connaitre un peu, on s'aperçoit qu'à part quelques locaux ou très proches, certains font plus de km en voiture que sur la piste, surtout en début de saison...

loupiotte le 05/02/20

 
Entièrement d'accord avec vous loupiotte: vive le covoiturage !!

andrewbrenner le 05/02/20

 
oui, c'est sûr que la consommation de la dameuse par rapport au dizaines (centaines) de voitures sur le parking, bah c'est pas grand chose.
Et changer une dameuse (chère) par une nouvelle électrique, et ajouter des panneaux solaires pour la charger... Si on répercute le prix sur les forfaits saison, qui ne va pas se plaindre de payer son forfait 500 euros ?

francis le 06/02/20

 
Et dans tous les cas, la dameuse reste plus chère qu'en diesel :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/albertville/innovation-dameuse-electrique-fabriquee-savoie-verte-garder-neige-blanche-1677659.html

francis le 06/02/20

 
pour replacer le débat?
Ce que j'ai compris: damer 50 km c'est 8 h de dameuse @30l/h soit 240l par jour.
Donc il faudrait environ 100 personnes (1.5 par voiture) qui viennent (2 x 30 km) en voiture (6l/100km) pour égaler la consommation de la dameuse.

carredesejour le 06/02/20

 
Um moyen nettement plus écolo de venir jusqu'au départ des pistes en dehors des transports en commun (il faut féliciter la station des Rousses qui organise un "skibus" pour relier les différents sites nordiques et alpins de Lamoura à Bois d'Amont) c'est la voiture électrique. Nous avons pu essayer hier. L'autonomie (300 km se recharge aussi dans les descentes) et la vitesse max (130 km/h) sont comparables à celles d'une voiture à essence. La voiture était aussi confortable qu'une équivalente à essence avec beaucoup de bruit en moins ! A condition que l'électricité soit produite à partir d'énergie renouvelable c'est actuellement la solution la plus écologique pour le transport par automobile.
En particulier, tous les frontalier(e)s entre France et Suisse devraient y penser.

carredesejour le 17/02/20

 
Merci carredesejour pour le comparatif entre dameuse et transport.
Concernant l'avantage "écologique" de la voiture électrique sur la voiture thermique, il est discutable et finalement assez faible. En France on a la "chance" d'avoir une source d'énergie très décarbonée avec une grande part de nucléaire mais dès que tu utilises de l'électricité produite avec du charbon par exemple, l'avantage se réduit encore. La voiture électrique est loin de résoudre le problème, elle le déplace seulement. Solution beaucoup plus avantageuse, réduire les déplacements.
Travailler à une heure de son domicile et faire l'aller retour en voiture tous les jours est une aberration (coût énergétique et coût temporel), c'est là dessus qu'il faut travailler plutôt que de vouloir passer les frontaliers en électrique, ce qui ne résoudra rien.

nordwand le 18/02/20

 
je précise que la voiture de location était rechargée avec de l'électricité produite à partir d'énergie renouvelable .
Le nucléaire (archi dépassé) n'est pas (même pour partie) la solution au pb du Co2...

carredesejour le 18/02/20

 
Encore pas mal de rêveurs sur ce forum.
Faut poser les lunettes roses de temps en temps...ou moins enfoncer le bonnet sur le front...

marmotte 74 le 19/02/20

 
@carredesejour : renseignez-vous ! Le nucléaire français (6g/kWh) a une empreinte carbone moins élevée que l'éolien (15g), bien moins élevée que le Pv (55g) et du même acabit que l'hydroélectrique (10g). Il a d'autres inconvénients mais en termes de C02 émis c'est ce qu'on a de meilleurs.
https://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?conventionnel.htm
https://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?renouvelable.htm

nordwand le 19/02/20

 
@Nordwand: C'est sûr qu'enfouir les déchets nucléaires sans parler des accidents (Fukushima) c'est un "inconvénient" ! Pensez-vous honnêtement que les 12 milliards d'euros (voire plus) pour Flamanville est un bon investissement??

andrewbrenner le 19/02/20

 
@Marmotte74: Ce n'est pas un rêve...c'est la Suisse. Je plaisante (les riches sont les pires pollueurs sûrement). Tout de même, plus de 75% de l'électricité consommée en Suisse vient des sources durables (hydro, éolienne, photo, etc.). On peut choisir l'origine de l'électricité de son ménage en France (je pose la question)? En Suisse, c'est facile (100% hydro, etc.). La voiture en question c'était une Renault Zoë électrique, 5 places, proposée par Mobility, un service suisse de location très courte-durée de véhicules. Pas un rêve non plus. Prix : environ 45€/personne pour une journée; on avait un bon moitié prix. Certes les barrages posent d'autres problèmes et peu de pays ont autant de relief/ressources financières qu'ici, et ce serait un non-sens de produire de l'énergie polluante (nucléaire, charbon, etc.) pour rouler en électrique c'est sûr? c'est ça que vous vouliez dire peut-être je ne sais pas?

andrewbrenner le 19/02/20

 

pour une source énergétique pourtant pas encore frappée de fiscalité?"
Erreur !!! Grossière erreur ! La fameuse Tipp (taxe intérieure sur les produits pétroliers) a
été rebaptisée Ticpe pourTaxe Intérieure sur la Consommation des Produits ÉNERGÉTIQUES, donc l'électricité aussi.
Quand tous les gogos auront leur bagnole électrique qu'il rechargeront sur leur prise spéciale raccordée à " Index Inactif 5 " de leur compteur Linky, ils comprendront que sur cet index là, le Kw/h ne coûte pas 0,75€ mais1,35€ soit 86€ le plein de 64 Kwh pour parcourir 200 Km. Intéressant, hein ???

venus le 19/02/20

 
Salut Venus,
Fiscalité, Linky...qu'est-ce qu'on s'amuse en France! c'est sûr que ce n'est pas la panacée et qu'il faut se méfier des chiffres des constructeurs mais nous avons roulé 125km (découvert mode Eco en cours de route; 1 col franchi) et il restait 43% de la batterie. En mode Eco on obtient de meilleurs résultats (peut-être 250km pour 52kWh).
Selon Renault:
"D'une capacité de 52 kWh, la batterie de Nouvelle Zoe vous permet de parcourir jusqu'à 395 km (WLTP*).
* Autonomie Wltp (Worldwide Harmonized Light Vehicle Test Procedure, cycle normalisé: 57 % de trajets urbains, 25 % de trajets périurbains, 18 % de trajets sur autoroute) pour la version Zoe Life équipée de jantes 15".
après combien ça coûte pour faire le plein...

andrewbrenner le 19/02/20

 
@andrewbrenner
inconvénient : conséquence fâcheuse, risque que comporte ou peut comporter une situation ou une action donnée.
Ce sont donc bien des inconvénients.
Est-ce qu'un monde à +6°C en 2100 est finalement un inconvénient moins important pour la survie de l'espèce humaine qu'un accident nucléaire de type Fukushima et l'enfouissage de déchets radioactifs ?
Est-ce que vous êtes pour dénucléariser la France et rouvrir des centrales à charbon (1000gC02/kWh) comme le fait l'Allemagne ?

nordwand le 19/02/20

 
Comme expliqué justement par claudaski, la voiture électrique ne résout pas le problème mais le déplace.
Plutôt que de vouloir passer à l'électrique qui ne résout rien, il faudrait commencer par limiter nos déplacements. Aller travailler à 60 bornes de chez soi en voiture quotidiennement (électrique ou non) est le genre d'aberration sur laquelle il faudra par exemple revenir.

nordwand le 19/02/20

 
Il faudrait donc remplacer les indemnités kilométriques par un soutien à l'installation à proximité de son lieu de travail (si possible lui même situé à proximité d'une piste de ski fond ;)).
L'idée est excellente, y compris pour faire ressortir les gilets jaunes ;)

homonordicus le 19/02/20

 
Bjr, ça bouge aux Rousses, Fne a pu limiter le projet d'extension des pistes :
https://www.lesechos.fr/pme-regions/bourgogne-franche-comte/aux-rousses-les-ecolos-verdissent-le-projet-de-modernisation-de-la-station-1172980

gillou38 le 19/02/20

 
@nordwand
entre nucléaire et +6°C je choisis: 1) limiter mon empreinte carbone ; 2) éliminer (ou presque) la voiture (pour aller au travail : vélo 50km/j, 7M/an?sinon covoit, transport ou télétravail); 2) favoriser les énergies 'propres' quand je peux (mon électricité est 100% hydro, mais pour le chauffage de mon immeuble?).
Fukushima c'est sûr que c'est bcp plus qu'une "conséquence fâcheuse"!
Disons qu'on pourrait commencer par le bus ou le covoiturage (rubrique de ce forum complètement vide). C'est économique, écologique et convivial.

andrewbrenner le 19/02/20

 
Bonjour Vénus,
D'où tiens-tu tes chiffres de prix du Kw/h ? Tu annonces un Kw/h à 0.75€ ou 1.35€. Ne te serais-tu pas un peu plantée ? Mon offre Bleu ciel Edf coûte 0.1450€/kw/h.
Alors ?

manuel74 le 19/02/20

 
Confier les dameuses à des 'connaisseurs' (aucune ironie ou sens péjoratif dans le mot, mais je ne trouve pas de meilleurs termes) : dans bien des cas (en hiver normal, journée froide sans dégel), il n'est pas nécessaire de repasser la machine tous les jours sans que les pistes ou la glisse n'en pâtissent. Dans d'autres cas (p.ex. : neige fine sans sous couche, on peut passer la machine 20x, la neige ne sera toujours pas compactée.
Le skieur lamba dont je fais partie n'a pas besoin même à l'entraînement d'avoir des conditions coupe du monde...

flex le 19/02/20

 
@carredesoujour: La consommation d'une dameuse se situe entre 15 et 20L/heure en moyenne.

phil le 20/02/20

 
@phil
merci pour l'info sur la conso d'une dameuse.
Je n'ai pas de chiffres précis. C'est ce que j'ai pu lire. Ca dépend bien sûr aussi de la machine, du dénivelé et de la neige donc difficile de se faire une meilleure idée mais l'ordre de grandeur est là. Ca consomme beaucoup.
Mon but avec ce thème n'est pas de relancer un énième débat sur le nucléaire (je ne comprend même pas que quelqu'un de sensé puisse encore croire que le nucléaire puisse être un source d'énergie valable, ça fait 40 ans qu'on sait que c'est ce qu'il y a de plus polluant, économiquement non viable et (sûr mais) ultra dangereux. En Suisse le 20 Decembre dernier le directeur de la Centrale de Mühleberg a fêté avec les employés son arrêt et s'est félicité des dizaine d'années de bon fonctionnement. En France les élus de Fessenheim manifestent à cause de la perte de revenu et d'emplois. C'est désespérant de voir que les gens refusent d'aller de l'avant.

carredesejour le 22/02/20

 
bref ...
le but est de faire en sorte que chacun(e) réduise le plus possible son empreinte écologique en faisant du ski de fond.
(un bon écologiste est un être humain qui n'a jamais existé).
Ca passe par des trajets en transports réduits, si possible en transport en commun et en évitant les moyens les plus polluants (avion).
Je suis perso très loin du compte surtout cet hiver.
Moi j'intègre que probablement dans 10 ans le ski de fond dans le Jura sera un sport sporadique.
D'ici là il nous faut gérer les sites en concentrant les skieur/ses dans quelques sites bien enneigés, gérer la neige, réduire les kms damés, utiliser des solutions palliatives (canons à neige, stockage) si compatibles avec l'environnement ou compensables.
Je souhaite que chaque site nordique fasse le bilan chaque année des quantités de carburants fossiles et du nombre de kms tracés et compense le Co2 (planter des arbres aide aussi à garder la neige) émis

carredesejour le 22/02/20

 
@carredesejour, ce qui m'afflige c'est de lire vos inepties, désolé mais vos propos tourne en rond...un conseil si ici s'est pourri change de galaxie

moriarty le 23/02/20

 
@moriarty
Réponds toujours point par point tout en restant poli et on verra si ce sont des inepties.

carredesejour le 23/02/20

 
@moriarty
Idem. Si tu as de meilleures idées, ont t'écoute !

loupiotte le 23/02/20

 
Bjr,
C'est plus de l'échange ou de la discussion mais du dogmatisme? Fermer le banc.
Heureusement la neige revient ils y en a qui commençaient à devenir relou....les donneurs de leçons...

marmotte 74 le 24/02/20

 
@carredesejour et @andrewbrenner :
Je ne ferai jamais l'apologie du nucléaire, mais il faut déjà être borné et pas renseigné pour affirmer que "c'est ce qu'il y a de plus polluant, économiquement non viable et ultra dangereux".
Vous trouverez ici des calculs précis de l'investissement sur un siècle nécessaire à l'approvisionnement en électricité avec un système 100% nucléaire, 100% Pv et 100% éolien. Le facteur multiplicatif des investissements par rapport au nucléaire est de 6 à 7 pour l'éolien, 12 pour le Pv.
(https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/)
On peut se féliciter d'arrêter une centrale nucléaire, mais si c'est pour le compenser par l'achat d'électricité à l'étranger générée par une centrale à charbon, c'est bien pire question C02.
La suisse fait office de bon élève quand on regarde l'impact Co2 de sa production électrique en grande partie hydraulique (55%) avec 33 gCO2/kWh, mais une partie de son électricité est importée d'Allemagne (gaz et charbon essentiellement), qui fait monter la note de l'impact C02 de son électricité consommée à 129 gCO2/kWh.
Tout comme la suisse fait office de bon élève quand on regarde ses émissions dans le pays de C02/hab (4,8T de C02/hab) mais elle importe la majeur partie de ses émissions (70%) là où la France est à 27%, l'Allemagne 11% et quand on prend en compte ceci, c'est plus la même.
C'est beau sur le papier de financer une électricité 100% hydraulique, mais ce qui sort de tes prises c'est quand pas du 100% hydro, loin de là.
De plus, l'électricité ne représente qu'une mince partie de la demande en énergie qui est au 2/3 satisfait par de l'énergie fossile importée de l'étranger.
Et faire de la compensation carbone (notamment en plantant des arbres...), je trouve ça ridicule, ça ne règle pas le problème qu'on consomme beaucoup trop d'énergie. Maintenant on peut circuler avec easyjet en avion qui t'affirme qu'elle compense 100% de ses émissions, c'est magique, on ne génère plus de C02 en prenant l'avion !
Le jour où on mettra vraiment "l'écologie" au centre du jeu, on aura pas le droit de pratiquer le ski de fond comme on le pratique aujourd'hui !

nordwand le 25/02/20

 
nordwand complètement d'accord avec toi sur ta démonstration
Replanter des arbres ??? n'importe quoi, nous, la reforestation est en route partout.
Toutes les parcelles non cultivées se reboisent à très grande vitesse.
Le jour où ça tombera sur les routes ou ailleurs Aie Aie? Des arbres ils y en a assez dans le Jura Non ? Personnellement je mets la gravité de la disparition des glaciers au même titre que celle des agriculteurs. Quand ils ne seront plus là : grave...
Et la Greta on ne l'entend pas trop ces temps. La Vasa c'est bien chez elle. 90 km complètement enneigés artificiellement et 65000 dossards.
Et ces sportifs ils ne viennent pas en voilier. J'en sais quelle chose je l'ai faite l'an dernier.
Et quand la soupe est bonne je ne crache pas dedans.
Bande de rêveurs
A+

marmotte 74 le 25/02/20

 
@nordwand et marmotte74
Merci pour les contributions !
Voilà c'est très simple: le nucléaire est la manière la plus polluante de produire de l'électricité c'est scientifiquement indiscutable car le Co2 généré par une centrale à gaz est entièrement recyclable par les arbres et les végétaux. Et le Co2 en soi n'est pas nocif pour l'homme (il "prend juste la place " de l'O2 et rend l'air ou l'eau plus acide). Par contre une centrale nucléaire génére des produits radioactifs qui eux ne sont pas recyclables et certains se désintègrent completement qu'au bout de qq 100 000 d'années et sont extrêmement nocifs (qq ug de Plutonium suffisent à tuer qqn).
Pour l'instant malgré tous les efforts (et il faut continuer) des scientifiques, on ne sait que stocker les déchets nucléaires pas les recycler.
Pour info une Cn produit en gros 1 t de Plutonium par an.
En plus il faut la construire la Cn avec des tonnes de béton produits et montés avec des engins qui pour l'instant fonctionnent au gasoil. Enfin il faut aller chercher l'uranium, l'enrichir, voire le mélanger avec du plutonium puis le transporter. Tout cà génère sûrement beaucoup de Co2.
Pour moi l'énergie nucléaire est la plus grande escroquerie technologique et politique jamais inventée par l'être humain.
Le Gt serait-il plus heureux si les dameuses fonctionnaient au Plutonium ?

carredesejour le 01/03/20

 
Je rappelle que notre voiture électrique de location était rechargée par du courant "vert" (hydraulique, éolien, solaire,etc...)

carredesejour le 01/03/20

 
Le réchauffement/dérèglement (certains hivers il fait froid mais il n'y a pas de neige qui tombe) climatique va se poursuivre dans le Jura avec des bonnes et mauvaises années pour l'enneigement mais la tendance va rester. Comment s'adapter ?
J'ai pensé qu'on pourrait garder qq sites (par exemple coté français Chapelle, Prémanon, La Pesse, La Vattay) damés avec des dameurs electriques ou hybrides ou si la technologie avance à l'hydrogène et le reste (GTJ et Gtjs) serait juste balisé voire tracé à ski.
On pourrait prévoir eventuellement pour ces qq sites de stocker de la neige ou de mettre qq canons (à étudier et si c'est écologiquement "acceptable").
On peut orienter les jeunes qui veulent faire de la compétition vers le biathlon qui demande moins de kms damés.
Évidemment tout ça demanderait aussi le développement des transports en commun. (je rêve d'un bus régulier qui irait de Morteau à la Pesse en passant par Pontarlier et tous les sites de ski de fond).
Et puis, quand la neige sera devenue vraiment imprévisible ou rare on passera au ski-roue (avec des protections?).

carredesejour le 01/03/20

 
@carredesejour :
Votre raisonnement est totalement simpliste et ne reflète en rien les mécanismes complexes mis en jeu. Alors oui, la photosynthèse végétale (les arbres sont des végétaux) permet de générer de l'oxygène et des nutriments à partir d'eau, de C02 et de photons. Mais si c'était la solution à tous nos maux ça se saurait ! Les végétaux captent déjà ¼ des émissions émises actuellement par l'humanité, et il a été démontré par des scientifiques que ceux-ci ont même augmenté l'efficacité de leur photosynthèse de 30% pdt le 20ème siècle pour faire face à cette nette hausse des émissions C02 anthropique. L'océan étant l'autre puit naturel de carbone qui tente tant bien que mal d'absorber une partie de ces émissions. Autant dire qu'on va pas régler le problème du C02 en plantant des arbres et en continuant de fonctionner comme actuellement (alors qu'on continue à déforester massivement dans pas mal d'endroits du globe).
Effectivement, si on ne regarde pas plus loin que le bout de son nez, doubler la teneur en C02 de 200 à 400 ppm ne nous empêche pas de respirer donc n'est pas nocif pour l'homme à l'instant t. Cependant, si on essaye d'être un peu moins anthropocentriste et qu'on regarde un peu plus loin qu'à court terme, on se rend vite compte que le C02 et ses autres copains gaz à effet de serre ne sont pas aussi banals que vous le prétendez !
L'augmentation des gaz à effet de serre qui génère une augmentation de la température des sols et des océans a déjà à l'heure actuelle des conséquences désastreuses sur les écosystèmes (dont les végétaux que vous voulez planter) avec une nette augmentation des phénomènes climatiques extrêmes (tornades, tempêtes, ouragans, orages, crues, incendies, sécheresse). Autant dire que votre raisonnement ne tient pas du tout la route.
Alors oui le nucléaire génère des déchets dont une toute petite partie sont fortement radiocatifs et ont des périodes radioactives longues et qu'on ne sait aujourd'hui que stocker. Dire que c'est une escroquerie scientifique et politique me fait bien marrer ! Ca fait 40 ans qu'on fonctionne avec ça en France, ça nous permet quand même d'avoir une électricité peu chère et très décarbonée (moins d'émission de C02 par Kwh que toutes les énergies vertes que vous pensez mettre dans votre voiture de loc électrique en prenant en compte toute la filière, y compris le démantèlement, renseignez-vous !). Une centrale à gaz à comme combustible un truc qui comme le pétrole a mis des centaines de milliers d'années à se former dans la croûte terrestre donc non, on ne peut pas dire que c'est recyclable à l'échelle de la vie humaine, même ordre de grandeur que les déchets du nucléaire.
Bref, comme expliqué déjà auparavant, faire de l'écologie c'est économiser l'énergie, mais bon, si vous êtes persuadés que la voiture électrique va nous sauver, on est vraiment pas sur la même longueur d'onde?

nordwand le 05/03/20

 
@nordwand
oui c'est vrai les gens qui compensent leurs vols d'avion en plantant des (jeunes) arbres ont une façon simpliste de se déculpabiliser.
De même les technocrates qui ont pensé il y a 70 (à vérifier) ans répondre à la demande d'électricité en faisant construire une cinquantaine de centrales nucléaires en France ont fait un calcul plus facile que de demander aux gens de réduire leur conso et leur demander d'installer des panneaux solaires (avec quels matériaux, sont-ils recyclables) sur les toits.
Il n'y aura pas de solution miracle à l'excès de Co2 dans l'atmosphère.
J'ai encore constaté ce We à quel point les gens sont dépendants de leur voiture même quand il y a des bons transports en commun.

carredesejour le 10/03/20

 
Samedi dernier, j'étais le seul skieur de fond à venir par le bus de 9h. Pourtant, à midi il y avait une trentaine de voitures parquées devant le centre nordique de Prés d'Orvin.
Par contre le pisteur avait utilisé sa petite dameuse qui a cavalé encore une partie de la matinée. Là ce sont les skieurs/skieus qui étaient plus polluants que le dameur.

carredesejour le 10/03/20

 
Effrayant de voir comment des certitudes peuvent voler en éclat.
Maintenant il est déconseillé de prendre les tpts en commun en tout cas quand ils sont bondés !

carredesejour le 17/03/20