Etat des pistes > Forum réponse

Forum Etat des pistes

Retour sur le forum

Identifiez-vous !

Pour ajouter votre réponse,
vous devez d'abord vous identifier ou ouvrir un compte

pub_perso_1

Le sujet : " thermobag "

 
Bonjour,
Ne sachant pas effectuer de fartage, j'amène mes skis de fond au magasin pour thermobag.
Qu'en pensez vous ? A quelle fréquence dois je renouveler le thermobag ? (je fais des sorties de 15 km)
Est il nécessaire de faire quelque chose en plus du thermobag ?
Et sinon, comment apprendre à farter mes skis moi-même, quels matériels acheter...J'hésite à me lancer car j'ai peur d'abîmer mes skis.
Merci pour vos conseils.
Adèle

adele le 11/12/20

 
Bonjour Adèle
Avant d'investir dans une foule de produits et d'accessoires que tu ne maitriseras pas avant un bon moment (c'est une véritable science !) pose toi la question suivante : est-ce obligatoire de farter, et est-ce que l'imprégnation par thermobag est utile...
Je t'invite à cette réflexion en consultant le blog en lien ci-dessous.
Pour ma part, pratiquant passionné et non compétiteur (skating), j'ai abandonné la chimie pour une préparation mécanique depuis 6 ans environ et, pour ma pratique, c'est que du bonheur.
N'hésite pas a revenir ce ce forum si tu as des questions, et attends toi à rencontrer des réactions plutôt vives de la part de certains. Réactions qui se sont quand même adoucis avec le temps qui passe...
Bonne lecture
https://laglissepureetsimple.wordpress.com/
Loupiotte

loupiotte le 11/12/20

 
bonjour Adèle
Il y a maintenant des farts liquides tres facile d'utilisation Demande chez sport et neige à pontarlier ils sont trés pros sans forcer à la consommation
Bullot

bullot le 11/12/20

 
Bonjour Adèle
Comme le dit bullot, le plus simple pour démarrer ce sont les farts liquides, tu as juste à les appliquer et à partir skier. Avec un froid et un chaud, tu es parée
En complément, achetes une brosse avec les poils en cuivre pour nettoyer tes skis après la sortie .
Et de temps en temps, tu peux les faire refarter à chaud dans un magasin si tu ne veux pas acheter tout le matos. Sinon, avec un fer entrée de gamme et un fart universel, tu as de quoi faire sans te prendre la tête.
Le système de rasage de semelle, pour moi c'est un process destiné à la compétition (qui est complètementaire au fartage) Je ne le conseillerais pas à un débutant ou skieur loisir, car ça exige un peu de technicité pour bien faire, et surtout ça « type » beaucoup les skis (ça peut aller très bien des fois et vraiment pas du tout d'autres fois), et vu que c'est définitif, si tu n'as qu'une ou deux paires, ce n'est pour moi pas le choix optimal (surtout avec les nouvelles versions des outils avec le support, qui sont à priori plus ergonomiques mais qui dans les faits donnent un moins bon résultat pour avoir un peu tout essayé)
Bon ski !

vande le 11/12/20

 
Il y a aussi la technique de structure de la semelle avec les rouleaux adaptés en fonction du type de neige.
Paraît il que le gain est aussi important que celui du fart si structure bien choisi
J'ai plusieurs fois voulu investir mais c'est chère et technique
Qu'en pensez-vous ?

nicololo le 11/12/20

 
@ Nicolo
C'est une technique incontournable qu'il faut bien différencier du fartage ou de la préparation mécanique style Kuzmin.
Et ce sont des produits pas spécialement onéreux, et d'autant plus qu'ils sont quasiment inusables.
Et la mise en application par un utilisateur lambda est assez facile.
exemple : https://www.ski-fond.com/82-structureuse#/fabricant-swix

loupiotte le 12/12/20

 
Bonjour Adèle. Moi, à part pour les courses, je ne farte plus. Que tu mettes 5 ou 10 min de plus pour faire ton tour ça change quoi ?

algoj le 12/12/20

 
Après tu habites où ? y a moyen de te montrer , ou alors en distanciel !!

algoj le 12/12/20

 
Merci pour vos avis et conseils.
La personne du magasin où j'ai emmené mes skis pour le thermobag m'a gentiment montré comment effectuer un fartage, j'ai pu voir que ce n'est pas si compliqué.

adele le 13/12/20

 
Bonjour à tous !
Ce qui est intéressant dans cette discussion (et c'est le sujet de départ), c'est que l'on constate que les préjugés et les méthodes obsolètes sont encore d'actualité en 2020 !
Je veux par exemple parler de l'utilisation du fameux Thermobag, destiné soit disant à faire d'avantage pénétrer le fart dans la semelle :
"Sauf qu'une semelle en Uhmwpe (Ultra High Molecular Weight Poly-Ethylene, semelle actuelle) n'a pas de pores ni de trous dans lesquels s'infiltre le fart. On ne nourrit en rien une semelle. C'est tout simplement impossible. Tout le discours de saturation et de nourrissage de la semelle est du folklore qui date du temps des skis en bois."
Du coup, que des professionnels du ski proposent encore ce service, est pour moi de la malhonnêteté. Ou pire, s'ils continuent en étant convaincus de l'intérêt, il faut peut être remettre en cause leur compétences...
Pour affirmer ces propos, mes sources ne sont pas exclusivement le site "La glisse pure et simple", mais aussi une simple recherche sur les qualités des différents Polyéthylenes. Et c'est pas un habitant de la "Plastique Vallée" qui dira le contraire... ;)

loupiotte le 13/12/20

 
@nicololo : il faut nuancer le gain aussi important avec une structure manuelle. C'est sûr que c'est très intéressant, le but étant de modifier la topographie de la semelle pour l'adapter à la neige du jour (ça fonctionne même par dessus des structures spécifiques faites à la pierre la plupart du temps), et la plupart du temps on vote une amélioration. Mais ça reste un complément au fartage qui « prime »
Sur la malhonnêteté des revendeurs, et le caractère obsolète de certaines méthodes, je nuancerais. Pour l'avoir évidemment lue, la thèse de Kuzmin a pas mal de biais quand on connaît un peu le système, même si elle est intéressante. Elle est aussi obsolète car elle a été faite quand les structureuses pierre étaient moins développées que maintenant, avec des finitions plus grossières, et les méthodes et produits de fartage différents. Et au delà de la théorie, ces biais théoriques de retrouvent de manière empirique sur le terrain. Non pas que tout soit à jeter ou faux, mais il faut envisager les choses dans la globalité je pense, et rester pragmatique.
Le fartage reste le meilleur moyen de modifier temporairement l'état de surface pour adapter la semelle au conditions du jour. On peut évidemment y ajouter une action mécanique (rasage avec un outil Kuzmin ou autre, structure manuelle...) mais ça reste moindre dans l'impact, même si intéressant.
Sur la matière Pehd, à l'époque, lorsque j'avais bossé avec des labo de tribologie, une spécialiste de la matière (qui ne vendait pas d'outillage donc n'avait pas de « conflit d'intérêt ») ne comprenait effectivement pas comment du fart pouvait améliorer le Pehd qui est une matière très résistante à l'abrasion et avec un coefficient de friction faible, et pourtant c'est le cas. Il faut donc toujours prendre en compte tous les éléments et rester mesuré en terme de glisse je pense :)

vande le 13/12/20

 
La base de la bonne glisse est d'avoir une semelle sans micro-fibre de surface. Avant on pensait qu'il fallait « nourrir » la semelle. Désormais (presque) tout le monde sait qu'il n'en est rien. Il faut raser la semelle. Mais Il n'est pas forcément question d'effacer la structure usine.
Au fait c'est quoi un plantage en ski loisir ? Un plantage en alternatif traditionnel, Je vois bien ; les skis qui reculent ou qui bottent. C'est une gosse galère quoi. En skating, c'est juste une journée où on s'est *légèrement* plus fatigué. En coupe du monde, je ne dis pas, un « plantage » c'est peut être perdre 2 minutes sur 30km, faut être pointu. Mais même les plus pointus subissent des revers aussi.
Alors à mon avis le « farteur du dimanche » a autant de chance de moins bien glisser avec un fart pas adapté et/ou pas assez brossé et/ou pollué de saletés qu'avec pas de fart du tout. Alors pourquoi s'embêter ? Il vaut sans doute mieux acheter un peu de *défarteur*, afin de nettoyer la semelle de temps à autres.

skinguard le 13/12/20

 
Je souscris à beaucoup de remarques. Compétiteur du dimanche, j'ai considérablement allégé ma mallette à fart. Jamais utilisé de cocaïne pour skis (la Cera) Je fais de nombreuses sorties sans refarter, je m'applique un peu la veille de la popu (aussi une forme de préparation mentale je pense) Et je ne constate aucun écart flagrant avec ceux de mon groupe de niveau les jours de chrono. Juste une question déjà posée sans réponse très satisfaisante. Que pensez vous de l'outil simplissime tampon de fibre métallique en allez-retour sur les skis, sans risque de dérapage comme une lame , pas cher même s'il en vaut mieux un de marque, et qui enlève bien de la matière, des poils de ski (avec un tampon blanc on le voit bien) Merci et bon début de saison. Et pour Adèle te casse pas la tête et le porte-monnaie, quand ça glisse pas, personne ne glisse très bien en général, et faut juste accepter d'aller moins vite.

aveyronnais le 14/12/20