Etat des pistes > Forum réponse

Forum Etat des pistes

Retour sur le forum

Identifiez-vous !

Pour ajouter votre réponse,
vous devez d'abord vous identifier ou ouvrir un compte

Le sujet : " facteurs de qualité du damage "

 
Je n'y connais pas grand chose en damage, mais les différences sont très notables entre sites, je fréquente notamment depuis très longtemps Bessans (Bof bof ) et à l'opposé les Glières au top. On lit que les Saisies cette année c'est bof aussi. Pour avoir un jugement mesuré, je m'interroge sur la prépondérance des divers facteurs : la dameuse, l'expérience des dameurs, la conscience professionnelle et la volonté de ces derniers (y a visiblement ceux qui descendent de la machine pour boucher les trous et les autres... ), les facteurs climatiques (Le Semnoz par exemple est très exposé au vent, ce qui rend le travail sans doute plus difficile ), éco-environnementaux (passer trop souvent la dameuse coute cher et n'est pas forcement vertueux en termes d'environnement ?). Les heures de passages sont elles définies une bonne fois pour toute ou adaptées au choix du dameur selon la consistance de la neige (soir ou matin ?). La gestion : privé, public ou associatif est elle un facteur important ? Il y a de petites stations mal équipées qui font un excellent boulot. Bref si parmi vous il y a des dameurs ou compétents dans le domaine, vos retours nous permettraient d'avoir un jugement mieux construit sur nos stations...

aveyronnais le 14/01/21

 
Sur certains site, il y a clairement un problème d'anticipation. Quand tu vois la piste remplie de cailloux et des grands champs à côté ... Quand en plus ils attendent que cela soit inskiable pour pousser de la neige à la dameuse en ramenant alors plus de terre et de pierres que de neige ...

manuel74 le 14/01/21

 
Je pense que les chauffeurs doivent être skieurs avant tout. Ils connaissent la neige, la topographie du terrain et recherche toujours le meilleur tracé plutôt avec une bonne orientation pour le maintient du manteau neigeux

tetratransju le 14/01/21

 
Sauf si le propriétaire du terrain est contre ou sauf si le centre nordique souhaite changer complètement le tracé, le tracé d'une piste est le même d'une année à l'autre au centimètre près quasiment.

carredesejour le 14/01/21

 
La qualité de la piste dépend de l'enneigement (donc de l'altitude et de la position du site), de la présence ou non de bitume sous la piste, de la protection (arbre, relief) contre le vent, contre la chaleur ou contre la pluie, de l'orientation de la piste (vers le sud la neige fond plus vite en cas de soleil), du budget du centre (présence de sponsors, de subventions, de ski-clubs, intérêt touristique), du nombre et de la performance des machines, et puis aussi du niveau de motivation ou de la compétence du/des conducteurs/trices de machine (par ex. la limite de piste "praticable" à "bonne" est variable d'un site à l'autre).
Il faut noter aussi que sur certains sites le pisteur/se n'a pas le droit de se déplacer en dehors de la piste pour ramener de la neige parce que le propriétaire du terrain l'interdit (indemnité de dédommagement en cas d'écart) ou parce que le site est protégé.
Enfin, évidemment, il y a des sites qui stockent de la neige d'une année à l'autre ou ont des canons à neige.
Dans certains cas aussi la saison s'arrête plus tôt ou commence plus tard car d'autres usagers (agriculteurs, bucherons, animaux en période de reproduction, etc. ) ont priorité.

carredesejour le 14/01/21

 
J'ai compris que l'heure de passage de la machine est plus dictée par la température et dureté de la neige que par des considérations d'horaire régulier de travail.
Evidemment s'il neige toute la journée nous devons être indulgents sur le damage.
A mon avis il vaut mieux, s'il y a passage, que la machine passe 3 fois sur une boucle de 5 km plutôt que de faire les 50 km du domaine (les personnes qui font une randonnée ce jour seront peut-être d'un avis inverse).

carredesejour le 14/01/21

 
Une petite pelle dans le sac à dos

quiglisse le 15/01/21

 
Pour carredesjour : les horaires de damages dépendent de la structure juridique de l'employeur du dameur:
- bénévole, association : horaires selon la motivation du dameur
- employeur public (syndicat mixte, comcom): horaires selon les conventions collectives de l'employeur. En bref comme le travail de nuit coûte cher...

olir le 22/01/21

 
@olir je ne sais pas si c'est si simple.
Un dameur du domaine de Pontarlier m'a dit qu'il était indépendant. Son donneur d'ordre est la mairie de Pontarlier (ou communauté de communes, etc). J'ai cru comprendre que le tarif était le même de nuit ou de jour.
Au dessus de chez moi en Suisse je rencontre souvent la machine dans la journée (il était 10h30 ce matin mais peut-être est il passé plus tard à cause des chûtes de neige de la nuit). Là effectivement je pense que c'est pour des questions de coût.

carredesejour le 23/01/21

 
Oui le dameur des granges est indépendant je crois. Mais pour les autres il semblerait qu'ils n'aient pas les mains libres à cause des heures de nuit à rattraper ensuite avec coefficient majorateur notamment.

olir le 23/01/21

 
Aux Granges-Dessus comme au Larmont et la Malmaison. Pas de damage de nuit trop coûteux pour la Ccgp. En plus le très vieux dameur doit passer 2 fois par conséquence le domaine n'est que partiellement bien damé si il a neigé. Bon espoir pour un changement de dameur la saison prochaine... à suivre.

le colombin le 29/01/21

 
@le colombin plutôt très bon le damage malgré le "vieux dameur" ! La motivation doit venir des bons retours sur edp. Merci !

carredesejour le 29/01/21

 
Info domaine nordique du Mont d'Or ce 31 janvier.
Coco s'est levé à 1h30 pour damer les pistes à La Seigne (compétitions) puis dès 3h30 le Mont d'Or.
C'est ainsi depuis plus de 30 ans.

lexa le 31/01/21

 
Chapeau à l'équipe de damage de Prénovel pour la qualité toujours au top (en fonction des conditions bien sur) . Les chauffeurs font leur maxi et s'ils lisent ces lignes ... ils sauront que leur travail est très apprécié.

fanfantulipe le 04/02/21

 
Plaine-Joux, les 2 meilleurs dameurs de France dixit un ancien de l'encadrement de l'équipe de France. Les 2 dameurs sont anciens compétiteurs de haut-niveau et moniteurs de ski. Je crois qu'ils doivent parfois se battre avec la station pour faire des heures. Quand il y a de la neige ils raclent autour. Quand il pleut ils attrapent la pioche et creusent des rigoles en travers des pistes pour aider le drainage. Des connaisseurs, des passionnés et des bosseurs. Merci à tous les dameurs de nous offrir ce plaisir de la glisse!

chippo le 05/02/21

 
Bonjour. La qualité de damage est dépendante des dameurs, c'est une certitude. Mais pour répondre à Chippo, Plaine Joux n'est bien entretenu que depuis 2 ou 3 ans, et le faite de racler la neige est plutôt une spécialité des Glières (copie ???), et je pense que justement , les Glières fait partie des sites les mieux préparés en France ... et les dameurs sont pointus depuis de nombreuses années. Et leur travail fait des émules, ce qui est très bien pour tout le monde... D'ailleurs il serait intéressant d'avoir des infos sur l'organisation de damage aux Glières ???

andre74 le 06/02/21

 
J'étais hier au Marchairuz (canton de Vaud, Suisse). J'ai été très agréablement surpris de la qualité des pistes.
En y réfléchissant je me suis aperçu qu'on avait ici tous les ingrédients pour garder de bonnes pistes tard dans la saison.
1. altitude élevée pour le massif du Jura
2. un domaine orienté Nord ce qui limite l'ensoleillement (la partie sud est quasi fermée maintenant)
3. des pistes pour la plupart situées sur des routes goudronnées
4. des petites combes qui conservent le froid (on m'a dit qu'il a fait -30°C le 14 Février)
5. des hauts sapins/épicéas situés souvent à petite distance des pistes ce qui permet d'avoir de l'ombre sans les brindilles et les pommes de pin
6. sur la motivation et les compétences des dameurs je n'ai pas d'information mais il est clair que si le contraire était vrai les pistes ne serait pas dans cet état car la couche de neige est peu épaisse par endroits

carredesejour le 01/03/21

 
Il y aurait un truc facile a améliorer, c'est la finesse du "peigne" de la jupe de finition. Surtout en cette période quand c'est gelé dur le matin ; les rayures sont trop larges et trop profondes et ça occasionne des déséquilibres, surtout pour les débutants Ces rainures, c'est pour du ski alpin, mais pour le ski de fond il faut faire plus fin. Ca existe (Italie vu souvent). Il me semble qu'à Morbier j'ai vu ça aussi.
Il est possible aussi que les grosses rainures augmentent la rapidité avec laquelle la piste va transformer (plus de surface de contact avec l'air et le soleil).

minijupe le 01/03/21

 
Hier au Marchairuz, il y avait heureusement des rainurages mais leur hauteur était limitée. C'était tout à fait gérable à condition de garder les ski à plat et de pousser de biais par rapport aux rainures.

carredesejour le 01/03/21

 
Le problème des rainures, c'est pas à la montée, mais à la descente quand les skis sont plus ou moins parallèles à celles-ci.

minijupe le 02/03/21

 
@minijupe ,
je parlais aussi et surtout en descente.
tu peux soit descendre avec les skis parallèles aux rainures auquel cas tu dois garder les skis bien à plat et tirer les cuisses vers l'intérieur, soit tu descendre en dérapant avec les skis en biais à peut-être 15° env. à gauche et 15° env. à droite , ce qui te permet de pousser aussi.
Ceci dit, en milieu de matinée, avec les températures et l'affluence sur un nombre limité de sites par cause de manque de neige, il n'y a souvent plus de rainurage.

carredesejour le 04/03/21

 
Oui à chapelle aussi ils ont un peigne plus fin. Sur les rousses une des machine a aussi un peigne avec le dôme de la rainure plus à plat.

sanclaudien le 05/03/21