Etat des pistes > Forum réponse

Forum Etat des pistes

Retour sur le forum

Identifiez-vous !

Pour ajouter votre réponse,
vous devez d'abord vous identifier ou ouvrir un compte

Le sujet : " fluore dans la nature "

 
J'ai lu qu'on a détecté des doses élevées de fluor dans des poissons pêchés dans les lacs d'Engadine. Il semble que ce soit dû au fartage avant la course effectué au dessus du lac gelé ou aux milliers de skieurs qui passent dessus.
De telles études ont-elles été conduites en France ? Par exemple dans le lac de Lamoura, celui des Rousses ou celui des Mortes pour ne prendre que le Jura ?

carredesejour le 20/01/21

 
pas d'info sur les lacs du coin mais par contre, je vex bien la source de l'article svp...

flex le 21/01/21

 
Salut à tous,
Il faut aussi se méfier et bien lire l'étude : il y a de l'arsenic dans l'eau des Contamines Montjoie. Ce n'est le fart à l'arsenic mais les roches du coin qui en contiennent.
Si tu avais un liens à donner, cela m'intéresserait aussi de le lire.
Manuel.

manuel74 le 21/01/21

 
le lien de l'article:https://www.20min.ch/fr/story/poissons-empoisonnes-par-les-skieurs-de-fond-627690864789
Avec mon petit niveau, mon expérience est que le fartage fluoré n'apporte aucune amélioration de performance dans une neige "normale" ou froide par rapport à un "kuzminage" une fois par an.
Donc pourquoi foutre des substances cancérigènes dans l'environnement pour, très éventuellement, gagner 1 ou 2 w de puissance disponible.
Et ceci sans parler de l'application du fart au fer qui dégage des aérosols ayant la fâcheuse idée de pénétrer dans les poumons.

meteor le 21/01/21

 
Il s'agit d'un article du magazine suisse Ktipp.
En faisant des recherches intensives sur wikipedia, j'ai acquis quelques doutes sur la solidité scientifique et sur la solidité de l'argumentation de cet article.
Un autre article du même journal qui peut même être qualifié de malhonnête m'incite à la circonspection vis à vis de ce journal à sensation. Rien à voir avec notre Que Choisir.
Le téflon ou des composés similaires se retrouve dans beaucoup de matériaux et produits y compris dans le traitement de l'eau.
La cire fluorée n'est certainement pas la source principale de Tfoa dans la nature.
Par contre j'ai trouvé un article de recherche norvégien qui semble plus sérieux et met en cause la paraffine fluorée (ou plus probablement la cera) des skieurs sur un site nordique.
Il est clair que ceux qui risquent (mentionnés, en gros: attaque des reins, du foie et de l'appareil reproducteur) le plus sont les gens qui fabriquent ces farts et ceux qui les appliquent, en particulier les farteurs dans leur camion dans les compétitions de ski.
En tout les cas le Tfoa a été interdit en production dans les farts et ne sera plus utilisé la saison prochaine en compétition. Une machine de test du fluor sous les skis est en cours de finalisation.
Le fluor n'a peut-être pas dit son dernier mot car d'autres composés sont peut-être utilisés dans les nouveaux farts Hf.

carredesejour le 22/01/21

 
l'article norvégien est le suivant
https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acs.est.9b02533
Levels, Patterns, and Biomagnification Potential of Perfluoroalkyl Substances in a Terrestrial Food Chain in a Nordic Skiing Area

carredesejour le 22/01/21

 
l'article de 20 minutes reprend les conclusions de l'article de Ktipp mais est plus mesuré.
Le nombre de poissons testés reste faible et on n'a pas fait de recherches sur de possibles autres sources de pollution.
Il serait intéressant de mesurer les taux de composés fluorés dans le campagnols de Lamoura avant et après la Transjurassienne.

carredesejour le 22/01/21

 
Merci @carredesejour pour les contributions.
Je plussoie. L'article du 20min (pas un grand journal d'investigation en Suisse...), ne repose sur pas grand chose d'étayé scientifiquement ou statistiquement.
En termes de relargage dans la nature, avec la dissémination/dilution, je pense qu'on est vraiment dans des doses mini... l'exposition des farteurs est évidemment très différente

gaby b le 22/01/21

 
relarguage sans doute minime sur les pistes si on considère que les skis sont grattés avant la course... Par contre pour l'interdiction en compétition, il me semble que la Fis et l'Ibu se penche encore sur un test "anti dopage" pour vérifier que le fart n'est pas fluoré avant de prononcer l'interdiction...

flex le 22/01/21

 
Les farts fluorés auraient déjà dû être interdits cette année. Nous en avions discuté lors d'une réunion du Comité Mt Blanc.
Face à l'impossibilité de détecter le fluor autorisé de celui interdit, il avait été décidé par la Fis de tout interdire. Comme la machine miracle chargée de le détecter était incapable de sortir 2 résultats identiques pour la même paire, une autorisation d'utilisation pour une année de plus a été donnée en début de saison par la Fis, puis par la Ffs, puis dans les chartes de fartage régionales. On devait donc pouvoir farter au Hf et à la Céra cette année mais l'interdiction des compétitions nous en protège !
Moi qui espérais finir mes stocks sur les longues distances de fin 2020, puis sur celles de 2021, je vais être marron, j'en aurai encore en 2022.

manuel74 le 22/01/21

 
bah
pour un skieur moyen comme moi
ça ne change pas gd chose
J'envisage de renvoyer mes farts fluorés à Toko

carredesejour le 23/01/21